FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 Débat autour des vigiles dans l'université

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lutin

avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 29
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Débat autour des vigiles dans l'université   Ven 21 Déc - 11:29

http://lru-montp3.blogspot.com/2007/12/vigiles-luniversit.html

Citation :
Le président de l'Université Paul Valéry a fait appel à une société privée de vigiles pour assurer la "sécurité" dans la faculté. 23 vigiles extérieur et 13 personnels de sécurité incendie, manutentionnaires et autres de l'Université étaient présent ce matin sur la faculté. La consigne venant de la présidence était claire : Faire assurer la bonne tenue des cours à tout prix.

Citation :
"Hier mercredi matin, j'étais avec une centaine de mes étudiants de licence 3 à l'amphithéâtre A, à l'heure et lieu de notre cours habituel. A peine nous commencions à discuter, que je remarque tout en haut de l'amphithéâtre un individu étrange, debout, tout de noir vêtu. Je lui propose, s'il est étudiant, de s'approcher et s'asseoir. Il répond qu'il n'est pas étudiant. Je lui prie alors de quitter la salle, ce qu'il refuse en prétextant qu'il est un employé de l'université. Je lui demande alors, à plusieurs reprises, de m'indiquer son nom. Il refuse de le faire et il appelle plusieurs collègues (à juger par l'uniformité vestimentaire) qui prennent place dans l'amphithéâtre. Jugeant que la sécurité de mes étudiants et la sérénité d'une activité universitaire n'étaient plus garanties, mes étudiants et moi, nous quittonsla salle."
Message d'un prof de Montpellier III

http://lru-montp3.blogspot.com/

Je peux dire que ça ne rassure personne cette présence des vigiles et de leurs chiens sur le campus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lutin.over-blog.org/
Philippe-73



Masculin Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Ven 21 Déc - 11:44

Ce que j'adore c'est que le prof a plusieurs vigiles dans son amphi et qu'il considère que sa sécurité n'est pas assuré XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill



Masculin Nombre de messages : 95
Age : 34
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Ven 21 Déc - 16:36

Mdr et c'est sensé prouver quoi ce récit ?

On dirait un mauvais écrivain qui essaie de nous faire rentrer dans son flip : "je sors de chez moi, et là encore, un homme en uniforme me fixe de son regard sombre comme la nuit, je cris "mais qui êtes vous ?!" Il sourit et se détourne de moi... j'ai peur suis-je le seul à me rendre compte du danger qui nous guête tous ?" Laughing

Pour avoir discuté avec un gars de la sécu, ça fait des années que notre Fac emploie des vigiles d'une compagnie privée, notamment la nuit, la fac ayant été cambriolée plusieurs fois.

Après employer des vigiles pour "surveiller" un cours qui n'a rien d'une AG me parait complètement surréaliste. Le prof n'avait qu'à aller voir sa direction et demander des explications sur ces employés.

En revanche je vois pas ce qu'il y aurait de choquant à ce que notre Fac, surtout suite à la consultation et la situation des exams s'assure qu'on n'utilise pas son matériel pour boucher à nouveau les entrées. De toute manière ça se reproduirait je pense qu'il y aurait pas que les gens de la sécu qui enleveraient illico les tables et les piles de chaises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
céline
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 407
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Ven 21 Déc - 17:22

A aix en provence aussi des vigiles d'une entreprise privée ont été employés...

Ces vigiles représente une somme colosale du budget, de plus il se promene la nuit avec un chien sans muselière. Même les personnels de la sécurité incendit disent que ces mecs avec chiens sont dangereux. Ces vigiles privés sont généralement plus agressif qu'ils devraient l'être. C'est ainsi qu'il favorise les tensions aux sein de l'université au lieu de les appaiser.

DE plus, tout le monde se plaind du fait que le chauffage de l'université n'est pas suffisant. La seule réponse à cela du président est: "pas d'argent"!!
Il ferait mieux de payer des plombier que des vigiles avec l'argent de l'université!!

Citation :
Ce que j'adore c'est que le prof a plusieurs vigiles dans son amphi et qu'il considère que sa sécurité n'est pas assuré XD.

Et oui, sache que d'avoir une personne armée dans la même pièce que soi, n'est pas une situation qui rassure certaines personnes. N'est t'on pas mieux quand il n'y a pas armes à porté de vue (quelque soit l'arme et quelque soit la personne qui tétiens l'arme!!)???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe-73



Masculin Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Sam 22 Déc - 19:48

Heuuuu les mecs de la sécu sont spécialement formé pour ça et dans mes anciens collègues de collèges (je suis d'une cité sensible), et ils nous ont ouvert une formation d'agent de sécu. C'était dans mon lycée, donc je les aient vu travailler. Ils sont souvent mieux formés que les policiers. Quand à leur chien, il n'est pas classé dangereux (si c'est celui que j'ai vu), donc n'a pas besoin de muselières. Et qu'il se balade la nuit dans la fac avec ne devrait pas vous déranger, vous n'avez PAS A Y ETRE.

Ensuite, pour ce qui est du cout, ça coute moins cher de faire venir des privés que d'en faire engager par la fac. Mais ça c'est une notion trop libérale pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nice



Masculin Nombre de messages : 24
Age : 33
Localisation : NICE
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Sam 22 Déc - 20:22

tu n'as pas dû aller souvent à la fac. Domage, avec la LRU tu ne pourra plus du tout y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpalp06.canalblog.com
Philippe-73



Masculin Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Lun 24 Déc - 1:29

ralala t'as pas d'autres arguments?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 27
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Lun 24 Déc - 2:26

Ouep, pas terrible comme argumentation NICE, en tout cas je suis d'accord avec Phillipe, en quoi les chiens (dréssés au passages, j'ai des amis qui travaillent dans le secteur) se balladent sans laisses, ni muselières, d'autant plus que c'est LA NUIT.
Comme le disais Phillipe, la nuit, seul ces braves toutous sont autoriser à se ballader (avec leur maitre bien sur) sur le site de l'université, ceux qui s'y trouverais sans raison n'auraient donc pas à se plaindre des petites gatteries que ces petites bêtes sont capables de procurer ...

Donc pour conclure : Petites bêtes la nuit => Pas de problèmes (ça gène qui ?)

Le jour ... c'est une autre histoire :p

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
céline
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 407
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Jeu 27 Déc - 19:25

Philippe-73 a écrit:
Heuuuu les mecs de la sécu sont spécialement formé pour ça et dans mes anciens collègues de collèges (je suis d'une cité sensible), et ils nous ont ouvert une formation d'agent de sécu. C'était dans mon lycée, donc je les aient vu travailler. Ils sont souvent mieux formés que les policiers. Quand à leur chien, il n'est pas classé dangereux (si c'est celui que j'ai vu), donc n'a pas besoin de muselières. Et qu'il se balade la nuit dans la fac avec ne devrait pas vous déranger, vous n'avez PAS A Y ETRE.

Ensuite, pour ce qui est du cout, ça coute moins cher de faire venir des privés que d'en faire engager par la fac. Mais ça c'est une notion trop libérale pour vous.

Tu ne répond absolument pas à mes arguments et ne fait que les déplacer.

Si je suis bien ton raisonnement: nous n'avons pas avoir peur de ce chien parce que nous ne pouvons être en contact avec lui (c'est un chien qui surveille la nuit, et la nuit il n'y a pas d'étudiants). Je suis d'accord avec toi dans le principe. Cependant, tu as été toi même en contact avec ce chien!! Tu le dis toi même!!! Alors deux solutions:
-soit le chien de nuit y est aussi le jour (il est donc en contact avec les étudiants, même ceux qui ne vienennt pas à la fac de nuit)
- soit tu te promene la nuit dans la fac!!


Personnellement ce chien je ne me souviens pas l'avoir vu. C'est seulement un des vigiles anti incendit qui m'en a parlé et qui m'a dit que lui était inquiet de travailler avec ce chien. Il craint vraiment d'être mordu par ce chien. Donc je ne suis pas personnellement dérangé par ce chien!!!

Pour la présence de nuit dans la fac elle n'est pas interdit, surtout dans le bâtiment de la MMSH ou les chercheurs restent souvent jusqu'à la nuit pour continuer leurs recherches! Parfois, dans le bâtiment schuman j'ai des cours qui devrait se terminer à 20h mais qui, à cause du retard pris par le prof, finissent vers 21h30!! J'ai absolument pas envie de me retrouver face à un vigile qui me demande mes papiers (carte étudiante) si un tel cas de figure se représente!!

Le fait qu'ils soient employé par l'université ou qu'il q'agisse d'une soutraitance n'est pas le fond de mon problème.

De toute façon le problème est surtout le pourquoi l'université emploie t'elle des personnes pour gérer la sécurité de la fac?
Cette dernière semaine de décembre mérite t'elle réeellement la venue de renforts sécuritaires??
Ces vigiles sont-ils une priorité face aux manque de chauffage, aux volets cassés dans les amphis depuis des années, à la fermeture du labo photo parce que le personnel qui le gère ne peut être payé etc.?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lutin

avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 29
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Ven 28 Déc - 12:27

Ce n'est pas parce qu'un chien n'est pas classé dangereux qu'il ne l'est pas. Un chien de flic (ahah...) ou de vigile est justement choisi pour ses capacités à intimider mais aussi à attaquer. N'importe quel chien peut être dangereux s'il est dressé pour ça ou juste un peu énervé (sauf peut-être les caniches...).

Le jour ou la nuit, y a pas tant de différence. On n'est pas dans une prison et les étudiants ne sont pas les terroristes en puissance ! Il y a des jeunes nerveux, comme il y a des flics nerveux mais ces-derniers on n'a pas le droit de les taper (eux)... Comprenez : c'est pas légal.
Je ne suis pas du tout pour la bagarre mais c'est étonnant comme on accepte la "violence positive" (comme la "discrimination positive", ça fait antinomique non ?). C'est-à-dire que les forces de l'ordre on le droit de taper qui ils veulent sans en être inquiété et que les étudiants qui se permettent d’insulter, de taguer ou de manifester se retrouvent quant à eux en comparution immédiate.



Citation :
De toute façon le problème est surtout le pourquoi l'université emploie t'elle des personnes pour gérer la sécurité de la fac?
Cette dernière semaine de décembre mérite t'elle réeellement la venue de renforts sécuritaires??
Ces vigiles sont-ils une priorité face aux manque de chauffage, aux volets cassés dans les amphis depuis des années, à la fermeture du labo photo parce que le personnel qui le gère ne peut être payé etc.?




1/ Parce que les présidents d’université ont peur des étudiants mais se sentent rassuré par la présence de leur nouveau président de la République, vous savez celui qui donne des quota d’expulsions, qui détruit des tentes de sans-abri, qui veut tout privatiser, qui veut donner du nucléaire aux pires malades de la planète… Vous pouvez pas le manquer : il est petit et teigneux.

2/ Pourquoi en décembre ? Il fait si froid : ils vont se réchauffer à plusieurs. Sérieusement parce qu’il y a les vacances, et que les vacances vont permettre d’étouffer les mouvements encore plus facilement.

3/ Les vigiles sont-ils une priorité ? A croire que oui… Tu crois quand même pas que les chiens de l’états vont aider les jeunes à devenir plus intelligents dans des conditions confortables ? Arrêtes ! Ce serait « liberté, égalité, fraternité » pour tous !

Tu sais : la République est en panne. Le mieux reste encore de laisser les générations futures dans l’ignorance et la bêtise (mais certains sont déjà en plein dedans : génération télé). C’est tellement plus facile de diriger des moutons…

Alors de-là à donner du fric pour réparer les bâtiments et aux sections artistiques ou sociales (et à d’autres)…



Petit témoignage un peu tardif (j'ai été longue à le retrouver).


Citation :
LETTRE OUVERTE ENVOYEE SUR LA LISTE DE DIFFUSION DE LA COORDINATION NATIONALE DES PERSONNELS MOBILISES.

Par Alice Verstraeten, Université Lyon II.


Bonjour à tous,

Ma fac (Lyon II) s'enfonce tous les jours un peu plus dans le mépris des étudiants et dans un logique policière qui m'inquiète profondément. Les médias ne nous suivent pas, ne relayent rien, s'auto censurent ou se font censurer.

Tout a commencé avec la Loi Pécresse de réforme des Universités, signée dans la précipitation cet été par le président de la fac, Monsieur Journès. Certains étudiants et enseignants s'opposent à cette loi. Les étudiants ont choisi le blocage de l'Université comme mode d'action. On peut être pour ou contre, je ne suis pas sûre que ce choix ai rendu service aux manifestants et à leur image mais aujourd'hui, à la limite, peu importe. On a, pour l'instant, dépassé ce débat.

Depuis quelques jours, le président de l'Université a fait appel aux "forces de l'ordre" : des vigiles privés, très jeunes, non asermentés, arrogants et dépassés par les événements, patrouillent dans la fac avec au bras un brassard orange marqué "sécurité". Ils apostrophent tout le monde, tutoient tout le monde, et nous demandent de justifier de notre présence dans l'Université en montrant notre carte "cumul" (une carte magnétique d'étudiant ou d'enseignant qui sert aussi de carte de bibliothèque et de carte... de paiement dans l'enceinte de la fac... ce qui, en soit, ne me plaît déjà pas beaucoup).

Il semble bon de rappeler qu'une Université est, selon la loi, un "établissement public à vocation scientifique et culturelle"...

Les étudiants qui manifestaient scandaient à l'encontre des vigiles, hier matin: "Voyous, racailles." Car certains d'entre eux s'amusent à retenir les étudiantes pour les draguer, d'autres en sont venus aux mains avec des étudiants de leur âge, une étudiante a été "étranglée" avec son écharpe pour qu'elle dégage un passage.

A l'entrée principale du campus de Bron, et rue Chevreul sur le campus des quais du Rhône, dès 7h30 le matin, tous les jours, les CRS arrivent pour déloger les étudiants qui protestent. 9 cars de CRS devant le campus de Bron, 9 cars de CRS devant le campus des quais de Rhône. Ils sont, régulièrement, soutenus par la gendarmerie mobile.

J'étais là, hier matin. Deux de mes étudiantes m'avaient dit avoir été "molestées" par les CRS la veille et voulaient que j'en sois témoin. Eh bien oui, ils les plaquent au sol, les jettent plus loin, les matraquent dans le ventre et sur la tête.

Sur les quais, hier, deux leaders syndicaux étudiants (un de Lyon 2, l'autre de Lyon 3) ont été désignés du doigt par des policiers en civil avant d'être poursuivis dans une rue adjacente par les CRS. Ce qui signifie, nous sommes d'accord, qu'un travail préalable "d'information" a été effectué et que ces arrestations sont ciblées pour détruire les mouvements syndicaux. Les deux hommes sont en garde-à-vue et devraient être déférés à la Justice aujourd'hui même (donc : il existe désormais des comparutions immédiates pour les manifestants, vous serez prévenus). Dans un communiqué odieux et mensonger, la présidence de la fac dit qu'ils sont "extérieurs à l'Université" et que ces arrestations sont survenues après des troubles. Il n'y a pas eu de troubles autres que la manifestation pacifique, nous sommes plusieurs enseignants à en être témoins.

Un étudiant a été blessé et, une fois aux Urgences, a hérité de douze points de suture sur le crâne. Des étudiants ont été mis en joue au flashball.

Des policiers en civils sont toujours là, dont un homme sur mon campus : de "type méditerrannéen", il porte une grosse doudoune noire, un talkie walkie dans une poche, un appareil photo dans l'autre. Lui et ses camarades filment longuement les manifestants. S'ils ont effectivement été convoqués par le président de l'Université dans le seul but de permettre aux étudiants qui veulent suivre les cours d'entrer dans la fac, pourquoi filment-ils ? Doit-on ajouter la DGSE à la liste des membres du personnel de l'université ?

De notre côté, enseignants ou étudiants, ils nous empêchent un maximum de filmer. Ce qui siginifie que les images disponibles sur youtube et sur dailymotion ne sont pas à la hauteur de la réalité., Face à cette situation, plusieurs enseignants, dont je suis, ont refusé de faire cours. Je refuse d'entrer dans une fac investie de forces de police, de gendarmerie et de vigiles privés non asermentés. Je refuse de montrer des papiers d'identité pour me rendre sur mon lieu de travail. Je refuse de me faire bousculer par des CRS. Je refuse de me faire tutoyer avec mépris par des individus que je ne connais pas. Je refuse d'entendre un vigile insulter un de mes collègues (pourtant munis du sac en cuir typique de l'enseignant, pourtant plus honorable que moi dans l'allure avec ses cheveux blancs) en lui disant "J'vais t'fumer toi, j'vais t'fumer."

Nous ne sommes pas, que je sache, dans un état policier. Ou alors il faut nous le dire clairement, parce que cela signifie que les règles du jeu ont changé. Je croyais que l'on avait le droit de grève dans notre pays.

Je crois que ce qui m'inquiète le plus, c'est de recevoir des communiqués de la Présidence affirmant que la situation est désormais "normale".

SI CETTE SITUATION EST NORMALE, JE DEMISSIONNE.

D'autre part, pour permettre l'action des ces policiers, militaires et vigiles, toutes les sorties de sécurité sont bloquées. Certains enseignants et étudiants s'obstinent à faire cours dans une ambiance délétère et dangereuse. Ce qu'ils risquent purement et simplement, en cas d'incendie, c'est de brûler vifs dans des locaux qui sont déjà vétustes.

Je joins à ce message la "Lettre ouverte à la présidence de Lyon 2" rédigée par des enseignants (datée d'avant hier 5 décembre et déjà dépassée par les événements d'hier), ainsi que le dernier message de la présidence elle-même, pour que vous puissiez juger vous-même de la mauvaise foi, du mépris et des ronds de jambe du langage qui se banalisent dans notre environnement politique et médiatique.

Ce message est, bien sûr, à faire passer si vous en ressentez le besoin.

Alice Verstraeten,

7 décembre 2007




http://cmp-upv.blogspot.com/


Dernière édition par le Ven 28 Déc - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lutin.over-blog.org/
Lutin

avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 29
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Ven 28 Déc - 12:31

En chanson ?


Citation :
Police secours – Vincent Baguian (2007)



Dans un car, serré contre toi

Ta main posée sur mes menottes

Ton pétard m'a mis à ta botte

Mon corps obéit à tes lois



En tenue non réglementaire

Oui, j'avoue, c'est encore meilleur

Aller au trou, c'est trop bon comme y serre

J'adore ce qu'on s'administre de l'intérieur



Quand j'ai besoin d'amour

J'appelle police secours

Car avec ton képi

J'ai les sens interdits

Quand j'ai besoin d'amour

J'appelle police secours

C'est un service gratuit

Qui fonctionne jour et nuit



Tous les jours à midi tapante

Je passe à table, tu sais me cuisiner

Et on appuie sur la détente

Entre tes deux cuisses de poulet



Mon coeur qui fait le gyrophare

Au rythme de ta contredanse

Tu fais bien plus que ton devoir

On ne peut mieux servir la France



Quand j'ai besoin d'amour

J'appelle police secours

Car avec ton képi

J'ai les sens interdits

Quand j'ai besoin d'amour

J'appelle police secours

C'est un service gratuit

Qui fonctionne jour et nuit



T'as demandé ma peau lisse ne me quitte pas



Quand j'ai besoin d'amour

J'appelle police secours

C'est un sevice gratuit

Qui fonctionne jour et nuit



Quand j'ai besoin d'amour

J'appelle police secours

Car avec ton képi

J'ai les sens interdits

Quand j'ai besoin d'amour

J'appelle police secours

C'est un service gratuit

Qui fonctionne jour et nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lutin.over-blog.org/
céline
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 407
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Sam 29 Déc - 23:16

Lutin a écrit:


1/ Parce que les présidents d’université ont peur des étudiants mais se sentent rassuré par la présence de leur nouveau président de la République, vous savez celui qui donne des quota d’expulsions, qui détruit des tentes de sans-abri, qui veut tout privatiser, qui veut donner du nucléaire aux pires malades de la planète… Vous pouvez pas le manquer : il est petit et teigneux.

2/ Pourquoi en décembre ? Il fait si froid : ils vont se réchauffer à plusieurs. Sérieusement parce qu’il y a les vacances, et que les vacances vont permettre d’étouffer les mouvements encore plus facilement.

3/ Les vigiles sont-ils une priorité ? A croire que oui… Tu crois quand même pas que les chiens de l’états vont aider les jeunes à devenir plus intelligents dans des conditions confortables ? Arrêtes ! Ce serait « liberté, égalité, fraternité » pour tous !

Tu sais : la République est en panne. Le mieux reste encore de laisser les générations futures dans l’ignorance et la bêtise (mais certains sont déjà en plein dedans : génération télé). C’est tellement plus facile de diriger des moutons…

MErci, c'est gentil d'avoir essayé de répondre mais c'etaient des questions de réthorique !!Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mya
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Dim 30 Déc - 13:23

rhétorique...svp:S:
Revenir en haut Aller en bas
Lutin

avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 29
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   Dim 30 Déc - 17:34

céline a écrit:
MErci, c'est gentil d'avoir essayé de répondre mais c'etaient des questions de réthorique !!Wink Wink Wink
Je m'emporte:P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lutin.over-blog.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat autour des vigiles dans l'université   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat autour des vigiles dans l'université
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L' emploi du temps des universités françaises
» Allemagne: La théologie islamique à l’université
» Des primes pour valoriser les personnels de l'université
» Les masters sont compris à l'offre de recrutement dans l'université de Jijel
» pfr en université

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: VIE DU FORUM :: DISCUSSIONS GÉNÉRALES-
Sauter vers: