FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe-73



Masculin Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   Ven 4 Jan - 15:59

Citation :
Philippe-73 a écrit:
[aucune excuses, c'est des looser, tout comme les étudiants bloqueurs d'aix qui n'ont fait qu'une chose, c'est faire tout à l'envers. En suivant comme des moutons quelques leader qui racontaient de la merde.
Bref, avant de lutter, allez à l'école du militantisme ça vous serait utile
].

Effrayant, non ?
Ce type de discours me rappelle de biens terribles choses!
Votre école est sans doute celle que veut mettre en place monsieur Sarkozy, celle des winners !
C'est justement cela que nous refusons, cette société qui se profile et qui ne laisse de place qu'aux winners.
Merci philippe de réintroduire aussi utilement le débat.
Le sujet etait donc, quels moyens d'action autres que le blocage pouvons nous proposer pour que l'enseignement public et la recherche publique ne soient pas sacrifiés sur l'autel du libéralisme ?
Peut être pourrions nous sur cette page nous en tenir à cette question, et
ouvrir un autre sujet pour les grands débats d'idées, certes utiles, mais qui détournent de la question posée ?
Un peu d'ordre et de méthode, mon cher philippe, voyons !
C'est une suggestion....Embarassed




J'ouvre donc un nouveau sujet!

Alors, cela vous choque que le critère de réussite soit la volonté et l'aptitude dans tel ou tel domaine? Que si on le veut vraiment, on puisse réussir dans son domaine, qu'on soit black blanc beur, un mec ou une femme, pauvre ou riche?

C'est vrai que c'est effrayant comme idée!!!

L'école des winners c'est quoi? C'est l'école de ceux qui ont la niack, qui ont l'envie de réussir, l'école de ceux qui iront loins, l'école de ceux qui demain seront à la tete du pays. L'ambition est le moteur de tout. Sans ambitions individuelles, le pays stagne et régresse.

Mais c'est vrai que donner sa chance à tout le monde rappelle des choses bien terribles...

Tu préfères baisser le niveau du bac, pour finir à un diplome qui ne vaut rien, juste pour qu'une plus grande partie de la population accede à ce niveau?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zamouleb



Féminin Nombre de messages : 347
Age : 29
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   Ven 4 Jan - 17:28

(j'ai déplacé le sujet)

Moi ce qui me choque c'est qu'on puisse encore croire, après les travaux des sociologues, qu'on réussisse aussi bien si l'on vient d'un milieu aisé que si l'on vient d'un milieu défavorisé (ou alors, si on suit vraiment ton idée, Philippe, on reconnaît que le mec qui vient d'un milieu défavorisé a eu, à aptitudes égales, plus de volonté que l'autre, et on l'avantage par rapport à lui ; dur à mettre en place, non ? Serais-tu plus gauchiste que tu ne l'imagines ? ^^) - ça va contre les faits.

Ton école des Winners, telle que tu la décris, est une école de la volonté. Personnellement, à contexte social égal, je pense que j'ai plus de volonté de faire des études de lettres sachant que je n'aurais pas de débouchés, qu'un mec qui va suivre une école de commerce parce qu'il est sûr qu'il aura de la thune au bout (il me dira que je suis con, et moi je lui dirai la même chose ^^). Simplement j'ai plus de doutes que lui sur mon avenir, j'espère que tu m'en excuseras (ce qui signifie : réussir socialement - parce qu'on peut être un grand patron et être en même temps un raté, tout comme on peut être un artiste sans thune et ne lâcher ce qu'on fait pour rien au monde - n'est pas forcément ni nécessairement un signe de volonté).

Peut-être aussi que si on avait donné plus de moyens aux profs, plutôt que d'exiger d'eux des quotas de réussite, ils auraient pu faire un boulot correct (c'est-à-dire évaluer la "volonté" ET "l'aptitude") face à l'afflux d'étudiants/lycéens.

Mais bon, si tu veux juste parler du mouvement étudiant en le jugeant par rapport à la volonté et aux aptitudes de ceux qui l'ont fait, je suis pas en désaccord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe-73



Masculin Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   Ven 4 Jan - 17:46

Oui, en france en menant d'un milieu défavorisé on a beaucoup plus de mal.

Ce n'est pas le cas aux états-unis par exemple. La bas, si tu es très bon, tu as une multitude de bourses qui te permettent d'intégrer les plus grandes écoles.

En france, tu as beau etre un génie, si tu as pas de tunes (ou plutot si tu as juste trop de tunes pour etre au dessus des critères sociaux, comme moi), tu n'integrera jamais HEC par exemple.

C'est tout le systeme qui est à revoir pour mettre en place une vrai méritocratie. Je viens d'une cité sensible, et je suis le premier témoins qu'il y a une intolérance envers la réussite dans les milieux sociaux défavorisés. Suffit de voir les regards quand je dit que je suis à la fac.

Pour ce qui est de la fac de lettre vs école de commerce, ça dépend. Parce que dans les écoles il y a une compétition qui provoque une émulation, donc au final, lequel motive le plus... a voir. Pour pas te faire couler en école il faut une volonté de fer, bien sur les dernières années sont plus cool.

Pour les quotas de réussite, je suis partagé. Je pense qu'on ne peut pas dire "il faut qu'il y est 80% d'une classe qui est ce bac", parce que ça pénalise et les classes exeptionelles et les classes en dessous du niveau. Cependant, j'ai déja eu un prof d'anglais avec qui les notes allaient entre 0 et 3, donc dans ce genre de cas tu es bien content de les trouver les comissions d'harmonisation.

C'est très dur à savoir lequel est mieux... Je pencherais pour des grilles de notations extremement précises quand c'est possible, et donc la fin des comissions d'harmo, mais elles doivent subsister dans les matières très subjectives (philo en tete).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mate



Masculin Nombre de messages : 27
Age : 36
Localisation : aix en provence quand je peut
Date d'inscription : 24/12/2007

MessageSujet: Re: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   Sam 5 Jan - 0:15

Salut P 73 alors si tu veux parler de cas particulier on peut
Moi aussi j'ai grandi en cité
Mais pas au debut
quand mon adresse a changé
j'ai commecer a etre plus souvent punis,plus souvent avertis blamé.
comme de par hasard etant bon éléve (certain dirait cancre a forte capacité) ayant suffisament confiance en moi je me suis interposé quand les profs faisait des erreurs pédagogique ou autre.
depuis que j'ai dix ans je vais au rencontre parents-profs je signe mes absences et je demande des entretien avec les profs et etre premier de ma classe ne m'a pas empeché d'etre expulser pour avoir trop ouvert ma gueule toujours poliment (bien sur)
alors d'accord je ne suis qu'une exception
Mais toi aussi
et l'ecole est la pour reproduire un systeme qui existe deja faut pas ce leurrer

sauf que les ressources s'amenuisent et qu'on a plus besoin d'etre si nombreux pour les exploiter
mec toi aussi tu va souffrir de la poperisation
mais c bien t'auras cru au reve americain
c bien d'avoir la fois mais c quoi au juste ta C.S.P. lol

P.S. :toi aussi tu prendras les armes quand tu te rendras comptes de la situation, qu'on s'en prendra a ta famille
a moins que l'ecole de la nyak consiste a renier son prochain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe-73



Masculin Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   Sam 5 Jan - 13:29

Sauf que mon cas n'est pas un cas particulier, sauf que ton cas n'est pas possible aux EU, sauf que moi aussi j'ai eu des problèmes qui ont pesés sur ma scolarité, moi aussi je m'en suis vraiment pris plein la gueule, mais je me suis vengé en étant le meilleur, en ne leur donnant aucune raison de m'en mettre une nouvelle couche. C'est ça la niack.

De plus, j'ai siégé en conseil de discipline, et "ouvrir sa gueule" n'est pas suffisant pour etre expulsé, on a plaidé des cas bien plus graves que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zamouleb



Féminin Nombre de messages : 347
Age : 29
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   Sam 5 Jan - 14:50

Je ne suis pas d'accord à propos des Etats-Unis. Si tu regardes qui est dans les grandes universités de renom, tu y verras les riches, les pauvres allant dans les universités de merde.

Citation :
S’agissant des universités – un des terrains privilégiés des politiques de « discrimination positive » aux Etats-Unis (3) —,
l’accent mis sur la dimension ethno-raciale du recrutement des
étudiants paraît encore plus discutable. Car, sur les campus, la
discrimination est avant tout économique. Alors que près des deux tiers
des jeunes Américains dont les parents se situent dans le quart le plus
riche de la population passent par un établissement d’enseignement
supérieur, ils ne sont guère que 14 % à emprunter le même parcours
quand ils ont grandi dans des familles issues du quart le plus pauvre
de la population. Dans le cas des 146 établissements les plus
sélectifs, les proportions respectives sont plus accablantes encore :
74 % de fils et filles de riches, 3 % de fils et filles de pauvres...
On comprend que, lorsque les universités d’élite exhibent leurs
statistiques d’étudiants appartenant à des « minorités » (31 % à
Princeton, 32 % à Yale, 37 % à Harvard), elles ne pensent pas tant aux
revenus des étudiants qu’à leur « race »
( http://www.monde-diplomatique.fr/2007/09/HALIMI/15108 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe-73



Masculin Nombre de messages : 167
Age : 28
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   Sam 5 Jan - 15:05

Yen a quand meme 14%, va voir à HEC en france... 0%. 14% de personnes qui ont les moyens intellectuels de rentrer dans les plus grandes écoles y sont aidées. le reste sont suffisament aisés pour payer, mais il faut pas oublier qu'il y a quand meme une sélection à l'entrée, donc t'as beau avoir de la tune faut quand meme assurer un minimum!

Mais est ce que en france tu as les lycées qui te donnent quelques bourses aux meilleurs, des bourses par les facs pour attirer les meilleurs jeunes, des bourses des bourses et encore des bourses... En france, tu as des bourses que si tes deux parents sont chomeurs!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la politique d'élitisme ou de nivellement par le bas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» LA POLITIQUE ET DIEU
» Voltaire et le système politique anglais
» Cours de Vie Politique
» La montagne comme construction politique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: VIE DU FORUM :: DISCUSSIONS GÉNÉRALES-
Sauter vers: