FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 Triste chronique d'une soirée étudiante à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
céline
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 407
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Triste chronique d'une soirée étudiante à Paris   Ven 2 Mai - 16:17

(http://18avril2008.canalblog.com/)

Chronique d'une soirée étudiante

La K’fet sur Yvette est une association de l’Université Paris Sud 11 qui
participe à la vie culturelle du Campus d’Orsay et à la rencontre des
populations locales.

Ce 18 avril 2008, comme tous les vendredi, a lieu un concert gratuit Chez
Yvette. Ce soir, au programme, un concert funk.

Lors de la soirée, un accrochage bénin est réglé par le dialogue en interne. La
sécurité du campus est prévenue à titre préventif selon l’usage.

Le concert se déroule alors dans une ambiance conviviale.

Peu après, des gardiens de la paix sont remarqués à l’extérieur de
l’association. Très vite, ils demandent une première évacuation. Il est même
demandé aux organisateurs « de prévenir les gens que nous connaissons de sortir
avant qu’ils entrent afin qu’ils n’aient pas à faire le tri entre les gens des
Ulis et les autres ».

Alors que l’évacuation se fait dans le calme et que les premières personnes
commencent à sortir, les agents des forces de l’ordre, équipés de matériel
anti-émeute (bombes lacrymogènes, gels lacrymogènes, flashballs, chevrotines en
caoutchouc, chiens et tonfas) investissent la salle (~90m²) en bloquant deux des
trois issues.

Une trentaine de personnes est encore présente dans la salle quand soudainement
des grenades lacrymogènes sont tirées, dont certaines à moins de 5m. Elles sont
immédiatement suivies de tirs de flashballs et de chevrotines en caoutchouc,
tirés à l’aveugle du fait de la fumée des gaz.

L’ensemble des tirs est concentré vers la seule issue de secours où sont
regroupés les personnes qui essayent d’évacuer les lieux et un des tirs touche
de plein fouet la roue du fauteuil roulant d’un adhèrent de l’association,
atteint d’une maladie orpheline.

Dans la panique, tout le monde sort. Les forces de l’ordre attendent à
l’extérieur et tirent, à vue, au flashball.

Une véritable chasse à l’homme s’organise alors que des gens tentaient de
regagner leur domicile.

Il n’y a eu aucun contrôle d’identité, aucune interpellation.

Des blessés se sont présentés à l’hôpital d’Orsay pour y être examiné. Le
personnel n’a pas pu approcher certains d’entre eux car ils sentaient trop le
gaz lacrymogène.

Toute cette scène a été filmée par la caméra de vidéo surveillance du campus.
(V. - Toute personne intéressée peut s'adresser au responsable d'un système de
vidéosurveillance afin d'obtenir un accès aux enregistrements qui la concernent
ou d'en vérifier la destruction dans le délai prévu.) Loi n°95-73 du 21 janvier
1995 d'orientation et de programmation relative à la sécurité, version
consolidée au 30 mars 2007


' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '
' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=98281

Evacuation d'un concert par la police
Vendredi 18 avril à la kfet chez yvette sur le campus d orsay, soirée funk avec
des groupes des ulis, un accrochage, la police debarque et se lache

la kfet sur yvette ou chez yvette ou anciennement kfet de l unef y a longtemps
est une asso sur le campus universitaire d orsay en essonne vente de sandwich le
midi, pub l'apres midi, baby foot, jeux en tout genre mais surtout des concerts
gratuits tous les vendredi depuis 4 ans

c est surement un des seuls lieux du coin ou l on peut encore se sentir libre de
faire la fete, enfin jusqu a hier lieu de "mixite sociale" (pour les gros mots),
ce sont plusieurs jeunesse (et debut de vieillesses) qui s y cotoient,
etudiants, chomeurs, jeunes du coin, ancien etudiant nostalgiques... les
differences entre toute cette population amene souvent quelques conflits, assez
usant a repetition pour l equpe qui gere benevolement les lieux, mais c est le
prix qu on est pret a payer pour une vie vivante...

bref hier, suite a un soucis, la secu de la fac est appelé, qui appelle la
police, qui debarque a pres de 30 bonhommes et bonnes femmes... ils auraient
ordre d evacuer les lieux et seraient au courant de nos horaires de fermeture
(que nosu respectons tres rarement du fait de leur arbitraire) le deuxieme
groupe venait de commencer apres avoir commence par un vrai message de paix et
de bonne ambiance en effet ce groupe vient des ulis, une banlieue, un quartier,
ce que vous voulez mais un endroit ou les gens ont mauvaise reputation, et pour
etre honnete les prejuges existent reelement. comme le mec du groupe le dit, ils
ont ete longtemps boycotter des salles de concert a cause des problemes qu ils
sont cense amener avec eux au bout de 2 morceaux les flics pas venu pour rien
deja pret a l exterieur depuis un moment penetre le lieu pour l evacuer et
essaie meme d empecher les membres de l asso de rentre a l interieur, ca
chauffe, une biere leur est jetee dessus, et la ils se dechainent, tir de
grenade lacrymo a l'interieur du batiment d'environ 80m², tir de flashball,
grosse panique, un mec en fauteuil est bouscule et extrait par des gens les
flics continuent a tirer et prennent meme le type en fauteuil pour cible une
fois qu il est dehors il y a plus de 100 temoins, mais on a pas eu le reflexe de
chopper leur contact alors si y en a ici

on a festival de prevu du 7 au 10 mais "tu vois c que j entends", pas sur qu il
survive a cette operation policiere, le doyen de l universite surment frileux s
il est pas responsable de tout ce merdier on a pas encore eu le temps de se
consulter entre nous et c est donc personnellement que je donne mon avis il est
imperatif de maintenir nos concerts, le festival, et la kfet ouverte en tant que
lieu de convivialite entre differentes jeunesse etudiante ou non leur technique
de diviser est eprouvee, c est vrai que ca marche, a nosu d etre moins con et de
savoir qui sont nos ennemis. a ce titre je suis bien content que les personnes
qui ont encore la naievete de sentir protegee par la police est bouffe de la
gazeuse comme tout le monde la police n est pas la pour nous proteger mais pour
nous forcer a obeir

on commemore mai 68 pour mieux nous faire fermer notre gueule, on a qu a se
battre en silence

j espere que les gens qui connaissent le lieu se mobiliseront, et nosu
soutiendront si on essaie de nosu fermer

la kfet n est pas un bde pour etudiant a paillette, c est un lieu de vie et de
rencontre ouvert a tous

etudiants, chomeurs, lascars, sans papiers, travailleurs exploites, unissons
nous dans la lutte



Reseau RESISTONS ENSEMBLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Triste chronique d'une soirée étudiante à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée étudiante "Paris 124", Mercredi 16 à 23h
» Aller en soirée étudiante
» Soirée Etudiante au six Seven avec Fac de la Varenne???
» Soirée étudiante HAPPYNIGHTS + Soirée INSEEC le 31 mars
» Une soirée "soin de soi".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: VIE DU FORUM :: DIVERS-
Sauter vers: