FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 Historique des réformes principales EN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
céline
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 407
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Historique des réformes principales EN   Dim 18 Mai - 16:20

Une petite séance d'histoire offerte par http://motstocsin.autonomie.org/ :



- En 1977-78 notamment
(ministères Haby et Beullac) : arrêtés qui consacrent la disparition
massive des heures de cours en demi-groupes (pour le français, par
exemple, en classes de 6e, 5e et 4e), et donc l'augmentation importante
de la charge de travail du professeur, au moment où s'accentue la
massification du secondaire.

- Depuis 1982 (ministère Delors : fin de l'indexation des salaires
sur les prix), diminution ininterrompue et massive du pouvoir d'achat
des personnels de l'EN : plus de 20-25 % en moins depuis 1981.



- 1986 (ministère Chevènement) : nouvelle baisse brutale des horaires (de français par exemple).



- 1989 (ministère Jospin) : vote de la loi d'orientation sur
l'éducation (création des IUFM qui visent à encadrer idéologiquement
les jeunes profs, instauration du conseil d'administration, de
l'obligation pour l'établissement d'avoir un projet d'établissement,
création des cycles dans le primaire et le secondaire, renforcement
délirant du droit des parents, à refuser le redoublement des élèves
notamment, même contre l'avis unanime du conseil de classe).



- 1996 (ministère Bayrou) : déréglementation totale des horaires
nationaux (avec, notamment, les fameuses "fourchettes horaires"), cadre
idéal pour de nouvelles diminutions horaires.



- 1997 et suivantes (ministère Allègre et Royal) : début des campagnes médiatiques anti-profs.



- Début des années 2000 : multiplication des activités
interdisciplinaires (après les travaux croisés à la fin des années 90,
les IDD puis les TPE en en 2000-2002), ou d'éducation "civique" (ECJS
par exemple), qui réduisent de fait la place consacrée aux
enseignements fondamentaux.



- 2001 : le vote de la LOLF (qui ne devient effective qu'en 2006),
et sa mise en place dans les établissements scolaires (qui regroupe les
lignes budgétaires, etc., avec, pour but affiché, le "pilotage" en
fonction des "résultats").



- Baisse continue des postes au concours, particulièrement ces
dernières années. Ainsi, le Ministère de l’éducation nationale a
annoncé le 14 septembre 2006 le nombre et la répartition des postes aux
concours de l’enseignement pour 2007. Le nombre de postes ouverts aux
concours de l’enseignement est en baisse de 3,4% par rapport à 2006, et
de 36% par rapport à 2005. La baisse sans précédent de 2006 - 30% en
moyenne - est donc encore amplifiée en 2007.



- La disparition des surveillants (MI-SE) fin 2002, statut pour les
étudiants qui donnait satisfaction, et la multiplication de contrats
pour le personnel de vie scolaire, qui constituent autant de
"sous-statuts" (les emplois jeunes et aides-éducateurs remplacés par
les assistants éducation, CAE).



- Déjà amorcée dans les année 90, la généralisation des contrôles
en cours de formation (qui sapent donc la valeur nationale des diplômes
: CAP totalement en CCF, puis généralisation pour les bac pro).



- 2004 : instauration d'une journée "de solidarité", et donc première augmentation du temps de travail depuis longtemps.



- 2004 : transfert des TOS aux collectivités locales (avec des menaces considérables sur différents droits).



- 2005 (ministère Fillon) : vote de la loi définissant un socle
commun de connaissances (constituant une menace pour tout ce qui n'est
pas directement utilitaire).



- 2005 : signature du décret sur les remplacements en interne (qui
augmente de 60 heures par année le temps de travail dû par les
professeurs, et qui préfigure le décret de 2007 en cela qu'il fait peu
de cas des conditions d'enseignement d'une discipline, de la qualité
des cours dispensés).



- 2006 (ministère Fillon) : vote de loi dite pour l'égalité des
chances (apprentissage possible dès quatorze ans, travail de nuit
autorisé à partir de quinze ans sous certaines conditions, etc.)



- 2006 : instauration du conseil pédagogique (fin programmée de la
liberté pédagogique des enseignants : membres désignés par le chef
d'établissement, etc.).



- 2006 : introduction de la note de vie scolaire au collège.



- 2006 : remplacement, pour la gestion des absences, du logiciel
GEP par Sconet (qui permet un flicage des élèves dès le plus jeune âge
et à une gestion "au résultat" du travail des équipes de vie scolaire).



- 2006 : démantèlement du système des ZEP (certains établissements, notamment les EP3, sont moins bien lotis).



- 2006 : intégration des élèves handicapés à l'école (grand projet
de Chirac, qui se fait de façon catastrophique : les moyens dont
disposaient les structures spécialisées ne sont pas reversés aux
établissements scolaires ; les équipes pédagogiques se retrouvent dans
l'incapacité - mais avec l'obligation - de recevoir correctement des
élèves souffrant d'handicaps parfois très lourds dans les classes ; par
d'ailleurs, dans les établissements ayant des SEGPA, les élèves
relevant autrefois de la SEGPA se retrouvent au collège, et les élèves
ayant des troubles psychiatriques avérés se retrouvent maintenant en
SEGPA).



- 2007 : révision du décret de 1950 (suppression de l'heure de
première chaire en lycée pour 70 000 enseignants ; majoration d'une
heure pour les professeurs enseignant plusieurs heures à des élèves en
nombre inférieur à ; affectation sur trois établissements dans des
communes non-limitrophes ; bivalence qui pourra être imposée ; l'AS
menacée).



- 2007 : suppression massive de postes d'enseignement et
d'encadrement (5 000 suppressions de postes pour la rentrée prochaine,
25 000 en 4 ans, avec des conséquences désastreuses sur la Dotation
Horaire des établissements : augmentation du nombre d'élèves par
classe, suppression des dédoublements de classes, etc.).



- Entretien d'orientation en 3ème mené par les professeurs
principaux (qui vont, de ce fait, remplacer les Conseillers
d'Orientation-Psychologues).



- Ces dernières années : répression anti-syndicale accrue, qui
frappe de nombreux collègues militants (affaires Veuillet, Redon,
etc.).



Cette liste des calamités n'est EVIDEMMENT pas exhaustive : on
pense par exemple à nos collègues TZR, taillables et corvéables à
merci, et à tous les précaires de Éducation nationale, les contractuels
(qui ont remplacé les MA) et les vacataires 200 heures qui peuvent être
"remerciés" du jour au lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 27
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Historique des réformes principales EN   Lun 19 Mai - 13:32

Bonne idée ce récapitulatif Céline Wink

Même si ça me semble un poil trop engagé, au moins on a une base de donnée plus claire sur l'ensemble des réformes depuis 77.

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
céline
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 407
Age : 32
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Historique des réformes principales EN   Mar 20 Mai - 0:44

Waou, un compliment Very Happy

De rien, le but de ce forum avant tout est d'être utile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Historique des réformes principales EN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Historique des réformes principales EN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Formes d'écu] Les Blasons d'enfants.
» Poids ou formes ?
» Letavia - reconstitution historique des Bretons fin Ve
» Trouver un fait historique à partir de 3 indices
» historique de l'orthodontie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: VIE DU FORUM :: DISCUSSIONS GÉNÉRALES-
Sauter vers: