FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 mouvement étudiant (message Guillaume)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guillaum
Invité



MessageSujet: quelques incohérences   Dim 1 Fév - 22:21

Bonjour à tous!
Tout d'abord je constate que l'aversion pour l'argent du privé a quitté le mouvement de mobilisation étudiante. J'en tiens pour preuve ce beau bandeau publicitaire en haut de page... Pas assez d'adhérents pour financer un forum?

Je suis de l'Université Montpellier 3, en Master 2 professionnel et j'ai trouvé du boulot pour l'an prochain. Ca peut arriver à tout le monde. Du reste, s'il est nécessaire de le rappeler, on est étudiant pour trouver du travail, pas pour dire qu'on l'est.

On distribue des tracts à l'entrée de la fac : "construisons un mouvement de lutte massif". De lutte? Est ce que le clivage du méchant réac et du gentil gauchiste est encore d'actualité? Il faut croire que oui...
On peut y lire "attaque du gouvernement". Pour replacer les choses dans leur contexte, il ne faut pas oublier que ce gouvernement a une légitimité électorale puisqu'appuyé par une majorité parlementaire et nommé par un président élu au suffrage universel direct. J'ajouterai (toute opinion politique mise à part) que je ne peux pas croire que chaque membre du gouvernement se lève le matin en se demandant ce qu'il va bien pouvoir trouver pour faire chier le monde... C'est quand même un peu gros.
Si l'on trouve que le gouvernement n'est pas légitime, c'est une réforme des institutions qu'il faut réclamer et non une revendication sur les réformes engagées.
Passons.

On peut lire "déqualification des diplômes". C'est certain que si chaque année est tronquée de deux mois (contre l'avis de la majorité des étudiants quand le vote est fait de façon correcte), les universités perdent de leur cote pour l'embauche. Oui vous savez l'embauche, notre objectif final à nous étudiants. J'utiliserai cette dernière remarque pour ce que je peux lire tout de suite après "professionalisation des filières". Rien à ajouter.

On entend aussi parler de l'apprentissage à 14 ans. Quel rapport avec l'université... sûrement dans le cadre de la "lutte générale". Toujours est il que cette mesure avait été mise en place pour que les élèves qui voulaient devenir plombier (ou bien d'autres) ne passent pas deux ans de plus à s'emmerder sur les bancs de l'école et fassent enfin ce qui les intéresse.

Ah mon passage préféré! "Sélection à l'entrée des M1"
A quoi bon faire passer 100 personnes en M1 pour n'en sélectionner que 20, et laisser 80 étudiants sur le carreau avec un M1 qui n'a aucune valeur? N'est il pas meilleur de mettre fin à cette hypocrisie? Il me semble d'ailleurs que cela va dans le sens d'une meilleure valorisation des diplômes.

Un autre qui n'est pas mal non plus : "scandaleux de ne plus distinguer master pro et recherche" ie il faut continuer a ouvrir des Master recherche pour 3 étudiants et une thèse à la clé, alors que 20% des master pro se dirigent vers une thèse par la suite. Une nouvelle hypocrisie supprimée!

Quant au plan réussite en licence, on parle de généralisation du cursus. Qui demandait plus d'anglais et plus d'informatique il y a quelques années? Qui l'a? Qui n'en veut plus? Fantastique versatilité...

Des enseignants qui seraient obligés d'avoir un équivalent "M".
Ben dis donc il était temps. Les enseignants (dont fait partie un membre de ma famille) sont les rares cadres (et oui ce sont des cadres) à ne pas avoir besoin d'un M2. Très très fort. Par ailleurs, rien dans leur contrat d'engagement ne stipule qu'ils sont limités à 18h de cours, c'est juste l'usage qui veut ça. En tant que cadres, ils pourraient enchainer les heures... Et puis les enseignants voulant travailler à l'étranger, n'ont à l'heure actuelle aucune équivalence européenne pour le faire.

On lit qu'avec la LRU, on assiste à la création de filières sur mesure à la fac. Lesquelles? Où? N'essayez pas de répondre il y a un piège.

L'arrogance du gouvernement, légitimé par le vote du peuple que vous prétendez défendre (vous ne connaissez pas ça vous?), cf ma remarque sur les institutions.

"un mouvement loin de rester sur la défensive" : en lieu et place des réformes gouvernementales, quelles sont les propositions?

On parle aussi de diminution des budgets qui augmentent grassement depuis l'an passé. Marchons sur la tête et chions par la bouche, on n'est plus à ça près.

Tout cela est signé "les étudiants de l'UM3 réunis en AG". Réunis tout de même dans un amphi suffisament petit pour que seuls les pro grève puissent s'y rendre avant qu'il soit définitivement plein. Organisez un vote général à bulletin secret si vous avez votre conscience avec vous!

Mes pauvres petits... Quand on veut faire de la politique, on se renseigne. La communication est une chose, la propagande en est une autre. Si vous voulez avoir de l'impact, arretez donc de retomber dans ces travers extrêmistes et dictatoriaux.

Dernière chose : dans une entreprise, quand la moitié des employés sont en grève, l'autre peut travailler. Pourquoi pas à la fac? En plus il n'y en a même pas la moitié en grève... Si on voulait être rigoureux, on ne devrait pas se mettre en grève alors qu'on n'est pas salariés. On devrait dire merci à l'état de nous donner le droit de faire des études pour 400€ maxi securité sociale comprise, et même 4€ pour les plus défavorisés!

Méditez sur tout ça ou vomissez le. Ne me répondez pas, je n'ai aucune envie de passer plus de temps ici. Quand il faut que ça sorte, il faut que ça sorte. Ca aura eu le mérite de me faire du bien, alors merci, mais que pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: mouvement étudiant (message Guillaume)   Lun 2 Fév - 5:35

guillaum a écrit:
Bonjour à tous!
Tout d'abord je constate que l'aversion pour l'argent du privé a quitté le mouvement de mobilisation étudiante. J'en tiens pour preuve ce beau bandeau publicitaire en haut de page... Pas assez d'adhérents pour financer un forum?

Autant de bassesse, ça mérite meme pas de réponse, mais néanmoins : je sais pas sur quelle planète tu vis mais oui en effet ce forum est gratuit (comme la plupart des forums) et ouvert aux visiteurs (meme ceux, mal intentionnés, comme toi) ça s'appelle la liberté d'expression et je préfère ça plutot qu'un forum payant. Maintenant si tu te sens tellement concerné par le sort des pauvres étudiants qui ont pas assez d'argent pour financer leur forum, je t'invite à le faire... hum... mais quand je vois les idées que tu véhicules je crois que je préfère de loin un petit bandeau publicitaire en haut de page du forum. C'est sur que c'est pas l'idéal mais tu en a toujours eu sur la plupart des forums et ça a jamais empeché personne de venir exprimer ce qu'il avait à dire, ça a meme le mérite de t'avoir inspiré une des tes nombreuses remarques pleine de cynisme tu devrais donc t'en rejouir.

guillaum a écrit:
Je suis de l'Université Montpellier 3, en Master 2 professionnel et j'ai trouvé du boulot pour l'an prochain. Ca peut arriver à tout le monde. Du reste, s'il est nécessaire de le rappeler, on est étudiant pour trouver du travail, pas pour dire qu'on l'est.

On distribue des tracts à l'entrée de la fac : "construisons un mouvement de lutte massif". De lutte? Est ce que le clivage du méchant réac et du gentil gauchiste est encore d'actualité? Il faut croire que oui...
On peut y lire "attaque du gouvernement". Pour replacer les choses dans leur contexte, il ne faut pas oublier que ce gouvernement a une légitimité électorale puisqu'appuyé par une majorité parlementaire et nommé par un président élu au suffrage universel direct. J'ajouterai (toute opinion politique mise à part) que je ne peux pas croire que chaque membre du gouvernement se lève le matin en se demandant ce qu'il va bien pouvoir trouver pour faire chier le monde... C'est quand même un peu gros.
Si l'on trouve que le gouvernement n'est pas légitime, c'est une réforme des institutions qu'il faut réclamer et non une revendication sur les réformes engagées.
Passons.

On peut lire "déqualification des diplômes". C'est certain que si chaque année est tronquée de deux mois (contre l'avis de la majorité des étudiants quand le vote est fait de façon correcte), les universités perdent de leur cote pour l'embauche. Oui vous savez l'embauche, notre objectif final à nous étudiants. J'utiliserai cette dernière remarque pour ce que je peux lire tout de suite après "professionalisation des filières". Rien à ajouter.

On entend aussi parler de l'apprentissage à 14 ans. Quel rapport avec l'université... sûrement dans le cadre de la "lutte générale". Toujours est il que cette mesure avait été mise en place pour que les élèves qui voulaient devenir plombier (ou bien d'autres) ne passent pas deux ans de plus à s'emmerder sur les bancs de l'école et fassent enfin ce qui les intéresse.

Ah mon passage préféré! "Sélection à l'entrée des M1"
A quoi bon faire passer 100 personnes en M1 pour n'en sélectionner que 20, et laisser 80 étudiants sur le carreau avec un M1 qui n'a aucune valeur? N'est il pas meilleur de mettre fin à cette hypocrisie? Il me semble d'ailleurs que cela va dans le sens d'une meilleure valorisation des diplômes.

Un autre qui n'est pas mal non plus : "scandaleux de ne plus distinguer master pro et recherche" ie il faut continuer a ouvrir des Master recherche pour 3 étudiants et une thèse à la clé, alors que 20% des master pro se dirigent vers une thèse par la suite. Une nouvelle hypocrisie supprimée!

Quant au plan réussite en licence, on parle de généralisation du cursus. Qui demandait plus d'anglais et plus d'informatique il y a quelques années? Qui l'a? Qui n'en veut plus? Fantastique versatilité...

Des enseignants qui seraient obligés d'avoir un équivalent "M".
Ben dis donc il était temps. Les enseignants (dont fait partie un membre de ma famille) sont les rares cadres (et oui ce sont des cadres) à ne pas avoir besoin d'un M2. Très très fort. Par ailleurs, rien dans leur contrat d'engagement ne stipule qu'ils sont limités à 18h de cours, c'est juste l'usage qui veut ça. En tant que cadres, ils pourraient enchainer les heures... Et puis les enseignants voulant travailler à l'étranger, n'ont à l'heure actuelle aucune équivalence européenne pour le faire.

On lit qu'avec la LRU, on assiste à la création de filières sur mesure à la fac. Lesquelles? Où? N'essayez pas de répondre il y a un piège.

L'arrogance du gouvernement, légitimé par le vote du peuple que vous prétendez défendre (vous ne connaissez pas ça vous?), cf ma remarque sur les institutions.

"un mouvement loin de rester sur la défensive" : en lieu et place des réformes gouvernementales, quelles sont les propositions?

On parle aussi de diminution des budgets qui augmentent grassement depuis l'an passé. Marchons sur la tête et chions par la bouche, on n'est plus à ça près.

Tout cela est signé "les étudiants de l'UM3 réunis en AG". Réunis tout de même dans un amphi suffisament petit pour que seuls les pro grève puissent s'y rendre avant qu'il soit définitivement plein. Organisez un vote général à bulletin secret si vous avez votre conscience avec vous!

Mes pauvres petits... Quand on veut faire de la politique, on se renseigne. La communication est une chose, la propagande en est une autre. Si vous voulez avoir de l'impact, arretez donc de retomber dans ces travers extrêmistes et dictatoriaux.

Dernière chose : dans une entreprise, quand la moitié des employés sont en grève, l'autre peut travailler. Pourquoi pas à la fac? En plus il n'y en a même pas la moitié en grève... Si on voulait être rigoureux, on ne devrait pas se mettre en grève alors qu'on n'est pas salariés. On devrait dire merci à l'état de nous donner le droit de faire des études pour 400€ maxi securité sociale comprise, et même 4€ pour les plus défavorisés!

Méditez sur tout ça ou vomissez le. Ne me répondez pas, je n'ai aucune envie de passer plus de temps ici. Quand il faut que ça sorte, il faut que ça sorte. Ca aura eu le mérite de me faire du bien, alors merci, mais que pour ça.

Alors non je ne vomirai pas car tu viens de le faire assez longuement pour 2, je ne méditerai pas non plus sur tout ça parce que c'est des arguments que je suis lassée d'entendre à longueur de journée, j'ai déjà assez perdu de temps à chercher des contre arguments jusque là. Je dirai simplement que c'est ton point de vue et celui de beaucoup de gens satisfaits des valeurs que prone le gouvernement avec ses reformes, libre à vous de penser ainsi. Seulement n'oubliez pas que la democratie, certes, c'est accepter le gouvernement élu par 18 millions de français, mais c'est aussi respecter l'ensemble du peuple (y compris les 45 millions qui n'ont pas élu Sarkozy et dont une grande partie en a + que ras le bol de subir toutes ces réformes). A force de mépriser et de favoriser toujours les memes, ça va finir par vous péter à la gueule et vous allez meme pas le voir venir. Je vous dis pas de changer vos valeurs, mais juste de respecter celles des autres. Arretez de parler de dictature en parlant de ceux qui militent contre le gouvernement et balayez devant votre porte : qui impose les choses à qui? A ton tour de méditer la question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
 
mouvement étudiant (message Guillaume)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PROPHETIES DE MARIE A DOM GOBBI
» Le mouvement étudiant "s'estompe"... mais à quel p
» La filière pharmacie gagnée par la contestation : le mouvement des étudiants s’amplifie
» 1ère L'Illusion comique : théâtre et mouvement culturel (questions).
» Don Gobbi et le Mouvement Sacerdotal Marial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: VIE DU FORUM :: DISCUSSIONS GÉNÉRALES-
Sauter vers: