FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 G20 Londres : programme mobilisation européenne 28 mars -----> 2 avril 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: G20 Londres : programme mobilisation européenne 28 mars -----> 2 avril 2009   Lun 2 Mar - 2:50

Citation :
Face à la crise, la société civile européenne s'organise
article publié le 14/01/2009
auteur-e(s) : Attac France

Cent cinquante représentants des mouvements sociaux, des syndicats, des ONG environnementales, du développement, des droits des femmes, et d’autres mouvements sociaux, venant de vingt-cinq pays, se sont réunis à Paris du 9 au 11 janvier pour s’organiser face aux crises financière, économique, sociale et écologique.



Parmi les participants étaient notamment présents l’AITEC, les Amis de la Terre Europe, ATD Quart Monde, le réseau des Attac d’Europe, le CCFD, le CRID, la Ligue des droits de l’homme, Oxfam, le Secours catholique, Via campesina Europe, les syndicats CGIL, CGT, FSU, Solidaires, Ver.di…

De cette réunion est sortie une déclaration (La Déclaration de Paris) qui appelle à faire du G20 de Londres, le 2 avril, un grand moment de mobilisation en Europe, autour du mot d’ordre « Nous ne paierons pas pour votre crise ». Le 28 mars (le samedi précédant le G20), se tiendra une journée internationale de manifestations et d’actions pour de véritables alternatives, en écho à la manifestation qui se déroulera le même jour à Londres. Cette mobilisation se poursuivra ensuite jusqu’au G20 par une semaine d’actions partout en Europe, et notamment, le 1er avril, par une journée « poisson d’avril de la finance ».

Les participants à cette rencontre ont décidé de se réunir au lendemain du prochain G20, les 18 et 19 avril, pour discuter de la suite de ces mobilisations. Face à la crise du capitalisme néolibéral, un autre monde est possible, et la société civile s’organise pour l’imposer aux directoires mondiaux de la globalisation.

Attac France,
Montreuil, le 14 janvier 2009



source : http://www.france.attac.org/spip.php?article9453
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: G20 Londres : programme mobilisation européenne 28 mars -----> 2 avril 2009   Jeu 2 Avr - 0:49

Mobilisation contre le G20 le 28 mars 2009

source : ici

Citation :
G-20: coup d'envoi des manifestations



Il y a 3 jours


LONDRES — Un défilé auquel ont participé quelque 35.000 manifestants, selon la police, au coeur de Londres a donné le coup d'envoi samedi de six jours d'actions de protestation dans la capitale britannique où se réuniront jeudi les dirigeants du G-20.

D'autres rassemblements ont eu lieu dans l'après-midi en Europe, réunissant au total quelque 16.000 personnes à Berlin et Francfort, 6.500 à Vienne, 400 à Paris ou encore 300 à Genève. Au nombre des slogans: "Les peuples avant les banquiers" ou "Nous ferons tout pour ne pas payer la crise du capitalisme".

A Londres, plus de 150 groupes appelaient à prendre part au défilé "Put People First" (faire passer les peuples en premier), au cours duquel les manifestants ont demandé des créations d'emplois, de la justice dans le secteur de l'économie et des dirigeants responsables en matière d'environnement face à l'urgence climatique.

"Les gouvernements ont une vraie chance de se rassembler et d'investir dans un avenir durable", estimait Steve Burson, un homme de 49 ans sans emploi, au sein du cortège londonien qui devait rejoindre Hyde Park.

Parmi les groupes les plus importants qui appelaient à se mobiliser, figuraient la coalition Stop The War, dont les militants ont défilé sous le slogan "Des emplois, pas des bombes", les Amis de la Terre, et le Trades Union Congress (TUC), confédération syndicale dont le secrétaire général Brendan Barber a exhorté les dirigeants du G-20 à prendre "des actions pour poser les fondations d'un monde meilleur".

"Tout l'argent va aux riches", se plaignait Andy Bain, président de la Transport Salaried Staffs' Association. "Ils devraient résoudre (la crise) dans l'intérêt des ouvriers".

Les protestataires ont sifflé et hué au moment de passer devant les bureaux du Premier ministre britannique Gordon Brown au 10, Downing Street.

Ils venaient de tous les milieux. Certains scandaient "Libérez, libérez, la Palestine", tandis que d'autres brandissaient des banderoles proclamant: "le capitalisme ne marche pas". Mel Whitter, 26 ans, reconnaissait que tous les participants ne parlaient pas d'une même voix: "il y a tant de choses à changer que nous n'avons pas vraiment peaufiné notre message".

La sécurité était forte autour d'un petit groupe de personnes agitant des drapeaux anarchistes. Les anarchistes et d'autres ont brandi la menace de violences à l'occasion de la réunion du G-20 sur la crise économique jeudi et la capitale britannique se prépare à une forte mobilisation des forces de l'ordre.

D'autres actions de protestation sont prévues mercredi et jeudi, tandis que des séminaires, des conférences et d'autres manifestations sont programmés au cours de la semaine.

En parallèle au rassemblement londonien, le prochain rendez-vous du G-20 a donné lieu à plusieurs défilés en Europe.

En Allemagne, quelque 15.000 personnes se sont rassemblées à Berlin et un millier d'autres ont manifesté à Francfort, selon la police, sous le slogan: "nous ne paierons pas votre crise".

Certains participants, dans la capitale allemande, arboraient des bandeaux proclamant "Payez-la vous-mêmes", d'autres portaient un cercueil noir orné de roses rouges symbolisant selon eux la mort du capitalisme. Des échauffourées ont opposé des protestataires à des policiers en fin de manifestations. Les vitres de certains véhicules des forces de l'ordre ont été brisées.

A Vienne, en Autriche, quelque 6.500 personnes ont battu le pavé, brandissant des pancartes où l'on pouvait notamment lire "On ne peut pas réformer le capitalisme". Certaines usaient de sifflets, d'autres chantaient ou dansaient au son de musiques diffusées depuis des véhicules ou d'une scène devant le Parlement.

Rassemblés derrière la banderole "Les peuples avant les banquiers. Nous ne paierons pas leurs crises", environ 400 altermondialistes ont également défilé à Paris pour réclamer des solutions différentes au G-20, selon la préfecture de police et les organisateurs. Sur la très symbolique place de la Bourse, des militants ont donné une petite performance contre les paradis fiscaux.

En Suisse, quelque 300 personnes ont défilé dans les rues de Genève contre le sommet du G20.


Copyright © 2009 The Canadian Press. Tous droits réservés.

source : ICI

Citation :

Lutter contre le néo-libéralisme
Anti-G20: Forte mobilisation des altermondialistes en Allemagne et à Londres, mobilisation faible à Paris et à Genève


Par Jérôme Manouchian

Mardi 31 mars 2009


Alors que les manifestations en Grande-Bretagne et en Allemagne ont été importantes, 25.000 manifestants sur Berlin et Frankfort et 35.000 selon la police(!) à Londres, les rassemblements de Genève et surtout de Paris ont été faibles.
400 personnes à Genève, 500 à 600 à Paris.

Il serait temps que les militants altermondialistes français se posent la question de la faiblesse de leur mobilisation en regard de ce que font leurs homologues allemands ou britanniques.

Force est de constater que les revendications pour les fortes mobilisations allemandes et britanniques sont moins économicistes, plus anticapitalistes et plus rassembleuses que celles de leurs homologues français.

Les mots d'ordre français sont centrés sur les paradis fiscaux, sur l'illégitimité du G20 et sur l'anti-libéralisme alors que dans les mots d'ordre vus en Allemagne et à Londres, la remise en cause du capitalisme lui-même est plus fréquente.

Ceci est à mettre également au débit de la perte d'audience d'ATTAC France qui a fondu de près des deux tiers de ses adhérents alors que son homologue allemand est devenu le mouvement ATTAC le plus important d'Europe. En dernier lieu, la stratégie à front large est plus utilisée chez les initiateurs en Allemagne et en Grand-Bretagne qu'en France. Il faut se rappeler que la plupart des actuels dirigeants d'ATTAC France a fait partie du comité de soutien à la présidentielle de José Bové qui a défendu une forme d'écosocialisme tout à fait compatible avec le capitalisme. Ce même José Bové qui aujourd'hui est allié à Daniel Cohn-Bendit, le chantre du oui au traité de Lisbonne.

Aujourd'hui avec cette ligne politique, il n'est capable de s'allier qu'avec les organisations de la gauche chrétienne et non avec les autres sensibilités de la gauche de transformation sociale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
 
G20 Londres : programme mobilisation européenne 28 mars -----> 2 avril 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Semaine du 30 mars au 5 avril 2009
» Classe européenne ? Carte scolaire ? Est-ce difficile ?
» Crise Européenne et crise Grecque : la véritable situation
» La Serbie doit-elle entrer dans l'Union Européenne ?
» Pétition européenne contre le suremballage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: LUTTES AU NIVEAU EUROPEEN (ET INTERNATIONAL) :: AUTRES NOUVELLES DU MONDE-
Sauter vers: