FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 manif de soutien à un étudiant interpellé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
unicaen
Invité



MessageSujet: manif de soutien à un étudiant interpellé   Jeu 19 Mar - 1:18

Les IUT avaient appelé à une marche aux flambeaux en soirée. Alors qu'une dizaine d'étudiants attendaient devant le phénix, ils ont été surpris par le passage d'une voiture de la BAC avec gyrophare et sirène qui venait du parking du bâtiment droit et qui se dirigeait vers le parking du bâtiment Sciences. Intrigués par cette intrusion, plusieurs étudiants prennent la direction du bâtiment Sciences occupé, ils y voient plusieurs occupants en sortir et se diriger vers le parking situé devant l'espace 2000. Ils y aperçoivent deux véhicules de la BAC avec des officiers de police très agressifs. L'un d'eux a sorti son flashball et le tient à la main (il pointe par terre). Les policiers intiment aux étudiants de reculer d'un ton menaçant. Les étudiants reculent. On apprend qu'un militant vient d'être interpellé. Les téléphones portables chauffent et plusieurs étudiants, dont ceux qui s'apprêtaient à défiler avec leurs flambeaux, arrivent vers le lieu de ce remue-ménage. Une personne arrive à parlementer avec la police et peut s'entretenir quelques secondes avec le militant. Il lui explique qu'il s'est fait arrêté pour flagrant délit d'excès de vitesse en dehors du campus et que les policiers l'ont poursuivi. Après cette conversation, la voiture de la BAC démarre en trombe avec le militant à l'intérieur sous les huées de la centaine d'étudiants présents. La seconde voiture fait de même. Les étudiants se dirigent ensuite vers le phénix et informent les étudiants qui continuaient d'arriver. Les esprits sont échauffés et beaucoup veulent monter au commissariat. Des éclaireurs sont envoyés non loin du poste de police. Pendant ce temps, une discussion s'engage avec les organisateurs de la marche aux flambeaux pour savoir si elle est maintenue. Le secrétaire général de l'université arrive à son tour sur le campus. Il est mis au courant de la situation par des étudiants. Il explique de suite que l'université n'a rien à voir dans cette arrestation et explique que la police peut, sans que l'université ne puisse s'opposer, poursuivre une personne sur le campus si elle avait commis un délit en dehors du campus. La seule restriction est que les policiers n'ont pas le droit d'entrer dans les bâtiments. Le secrétaire général met au courant la présidente de l'université.
Finalement, la décision est pris de remplacer la marche par une manifestation de soutien à l'étudiant interpellé. Très vite, le cortège, sans banderole, se met en place et descend le Gaillon au cri de "la répression ne nous fera pas plier". Les personnes "en planque" près du commissariat signale aux étudiants que du renfort est en train d'arriver au poste de police. La manifestation passe la rue de Geôle puis s'engage dans la rue Saint Pierre. Déjà, à ce moment, les policiers du SDIG (ex-RG) prévienne certains militants que la sortie de l'interpellé est en cours. La manifestation continue son cours et passe par la rue Ecuyère où beaucoup d'étudiants présents dans les bars apprennent la nouvelle. Le cortège compte alors près de 500 personnes (contre 200 au départ du phénix). La manifestation marque un pas devant l'ancien tribunal. Des informations plutôt rassurantes arrivent des différents réseaux notamment syndicaux concernant la libération imminente. On annonce celle-ci pour 21h30. Il est alors 21h15. La décision est quand même prise de monter vers le commissariat pour montrer la solidarité. Arrivé place du Canada, une première personne arrive à avoir un contact téléphonique avec l'étudiant. Le cortège continue et dans la rue d'Hastings, au niveau de l'église Saint Nicolas, l'étudiant interpelé arrive, accompagné par quelques militants qui étaient partis le chercher. Il est accueilli par des applaudissements. Au mégaphone, un manifestant explique la situation nouvelle. Après quelques minutes, le cortège repart en centre ville via les petites rues. Une halte est faîte symboliquement devant le tribunal puis le cortège continue par la rue Ecuyère et la rue Saint Pierre. Les quelques 200 manifestants remontent ensuite vers le campus.






Revenir en haut Aller en bas
 
manif de soutien à un étudiant interpellé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cherche étudiant pour cours de maths
» Recherche étudiant en droit
» étudiant philosophe
» Sites internet soutien français pour élève en longue maladie
» soutien français 6ème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: LUTTES EN FRANCE (à l'université et ailleurs) :: INFO AU NIVEAU LOCAL :: région NORMANDIE (BASSE-) :: (14) CALVADOS-
Sauter vers: