FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 Critiques à propos des grèves à l'université

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asylum
Invité



MessageSujet: Critiques à propos des grèves à l'université   Sam 28 Mar - 0:05

Edit de Lya : sujet déplacé du forum bouches du rhône ici )

Évidemment, pas de polémiques, car la discussion et le partage d'idées, même véhémentes, sont totalement inappropriées dans de tels lieux, comme vos soit disantes AG démocratiques, représentatives et souveraines où l'on apprend que l'abstention se rallie à la majorité. Discuter et contredire vos idées ô combien légitimes et brillantes est évidemment une preuve de dissension et d’hérésie.

J’espère que le propos précédent, si gracieusement censuré, a été déplacé dans la partie « appropriée » de débats ouverts où la joute intellectuelle peut avoir lieu sans être brimée et orientée.

En outre, si ce propos dérange tant, car n’ayant pas sa place ici, pourquoi ne pas supprimer les postes précédent tout autant illégitime? Pourquoi débattre de la section de japonais qui ne fait pas grève, pourquoi inciter à la délation (mais non, nous agissons démocratiquement, d’où la dénonciation de ces malfrats qui font cours), pourquoi autoriser les LEA L3 et M1 à finir leur études alors que nous, qui que ne sommes ni LEA, ni L3, ni M1, risquons de perdre - or nous l’avons déjà perdu - la valeur de notre diplôme. Mais c’est vrai, à quoi bon un diplôme puisqu’à la fac nous ne formons que des intellectuels (pour ne pas dire élite, car j’ai vu que celle-ci n’a pas sa place en ces lieux, comme le dit si bien une banderole du grand hall)

Je risque la censure (et je dis bien censure, car mon post si dérangeant sera déplacé voire mis à l’Index) certes, mais je voulais clarifier certains point contradictoires vos dires.
Vous revendiquez le droit à l’éducation, mais vous nous la brimez.
Vous revendiquez la sauvegarde de nos diplômes, mais nous sommes déjà une année sacrifiée.
Vous vous dites démocratiques, laissez moi rire. Au moins les militants maoïstes devaient faire régulièrement leur autocritique… J’attends la votre.

Et en ce qui concerne les cours qui ont lieu, pourquoi empêcher de travailler les enseignants non gréviste d’exercer leur fonction? Tout salarié a le droit de faire grève. Mais tout salarié a le droit de ne pas la faire, et vous ne pouvez empêcher des enseignants étrangers de faire leur travail en vous scandalisant de leur non mobilisation, car ce droit de grève ne s’applique pas à eux. Vous niez jusqu’à ce droit essentiel de la liberté de travail et du droit de grève, j’admire votre respect du droit de chacun que vous défendez temps. Mais bon, je ne m’étalerai pas non plus sur mon droit à disposer de mon corps et à circuler librement dans un lieu public au vu des barricades qui jonchent le grand hall.

Merci de défendre mon droit à l’éducation, et désolé de vouloir étudier, c’est stupide, je sais, je devrais plutôt venir à vos AG pour m’instruire… Relisez/lisez l’histoire continue de Georges Duby, ça vous fera peut être réfléchir sur le rôle de la fac.

(et par rapport aux examens qui ont lieu le samedi, c’est possible, non seulement le matin, mais aussi l’après midi, j’ai déjà fait cette expérience lors des partiels de l’année dernière)

Censurez moi, faites ce que bon vous semble de ce post, mais je pense que vous avez besoin de temps à autre que des voix adverses vous crachent leur pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Sam 28 Mar - 1:59

Asylum a écrit:
Évidemment, pas de polémiques, car la discussion et le partage d'idées, même véhémentes, sont totalement inappropriées dans de tels lieux, comme vos soit disantes AG démocratiques, représentatives et souveraines où l'on apprend que l'abstention se rallie à la majorité. Discuter et contredire vos idées ô combien légitimes et brillantes est évidemment une preuve de dissension et d’hérésie.

J’espère que le propos précédent, si gracieusement censuré, a été déplacé dans la partie « appropriée » de débats ouverts où la joute intellectuelle peut avoir lieu sans être brimée et orientée.

Ce sous-forum de discussions est la preuve que ce que tu dis est infondé. Si j'avais voulu te censurer j'aurais supprimé ton post. Or je l'ai seulement déplacé car il polluait un sujet qui n'était pas reservé à de telles polémiques. Et si j'ai supprimé d'autres posts c'est car ils étaient ouvertement insultant et même pas constructifs ce qui n'est pas le cas de ton post bien que je note une pointe d'agressivité.

Après si tu trouves que la partie du forum (infos au niveau local Déposez ou lisez ici vos informations et annonces d'actions au niveau local. Cette catégorie est divisée en régions puis en départements. ) où tu as posté est orientée, je te répondrai simplement que son but premier est de construire et d'informer sur la mobilisation. Ce forum est ouvert au débat mais ailleurs (en l'occurrence ici!). Et si ça peut te rassurer, moi comme les autres modérateurs, nous sommes tout à fait ouverts au fait que certaines personnes soient hostiles à ce mouvement contre les réformes du gouvernement. Nous sommes également ouverts au fait que certaines personnes soient hostiles à la manière dont les militants se mobilisent (moi même je suis assez critique sur certains aspects de la mobilisation bien que, en tant qu'admin et modératrice sur ce forum je ne m'exprime pas ouvertement à ce sujet sur le forum pour des raisons évidentes) Donc je te répondrai que j'essaye, du mieux que je peux, de laisser les infos constructives et de supprimer les posts qui ne visent qu'à faire prerdre leur temps aux militants dans la partie "infos locales" et les gens sont prévenus sur l'index du forum que pour les débats c'est ailleurs ICI

Autre raison qui fait que beaucoup de posts sont considérés comme non constructifs dans cette partie "infos" du forum : j'ai remarqué que beaucoup de gens critiquent le mouvement mais ne proposent rien d'alternatif. Certaines personnes sont par exemple contre la grève mais proposent des cours alternatifs, des actions dans les rues. Là ok. Mais critiquer pour critiquer sans rien proposer, ça n'a rien à faire dans la partie "information" (celles où tu as posté tes critiques sur la grève) en revanche ça a tout à fait sa place dans cette partie du forum (car oui on accepte tout à fait les critiques) et si le débat est constructif et non agressif, je suis sure que ça intéressera beaucoup de monde, moi la première.

Asylum a écrit:
En outre, si ce propos dérange tant, car n’ayant pas sa place ici, pourquoi ne pas supprimer les postes précédent tout autant illégitime? Pourquoi débattre de la section de japonais qui ne fait pas grève, pourquoi inciter à la délation (mais non, nous agissons démocratiquement, d’où la dénonciation de ces malfrats qui font cours)

Désolée que tu aies pris ça pour de la délation (à ce sujet aucun nom de prof n'a été donné que je sache) mais je te signale simplement (et je précise que je n'ouvre pas ici un débat sur pour ou contre le blocage, je me mets juste à la place des étudiants qui veulent savoir s'ils ont cours ou pas ce qui me parait légitime) que la fac est bloquée, que certains cours qui doivent avoir lieu sur un site on été déplacé par des profs pour avoir lieu sur un autre site, et que donc certains étudiants qui ne sont pas au courant seront pénalisés. Il est donc normal me semble-t-il d'informer sur ces cours qui ont lieu dans des conditions discutables. Je ne débat pas ici de la légitimité ou non du blocage et de la légitimité ou non de faire cours malgré le blocage, c'est un autre problème, je dis juste qu'il est normal que les étudiants se posent des questions à ce sujet.

Puis c'est trop facile de tout mettre sur le dos des militants qui bloquent. C'est aussi aux enseignants non grévistes de prendre leurs responsabilités : ils ne veulent pas respecter la grève, ok, mais ne pas respecter le blocage et pénaliser ainsi des étudiants en ne les prévenant pas quand ils font cours dans des lieux imprévus et en faisant leurs cours dans des conditions discutables, là pas ok et c'est normal que les gens soient informés (après si les militants viennent debrayer, tant pis, c'est un risque à prendre en faisant des cours de cette manière)

Asylum a écrit:
pourquoi autoriser les LEA L3 et M1 à finir leur études alors que nous, qui que ne sommes ni LEA, ni L3, ni M1, risquons de perdre - or nous l’avons déjà perdu - la valeur de notre diplôme. Mais c’est vrai, à quoi bon un diplôme puisqu’à la fac nous ne formons que des intellectuels (pour ne pas dire élite, car j’ai vu que celle-ci n’a pas sa place en ces lieux, comme le dit si bien une banderole du grand hall)

La proposition de laisser se faire les exams des LEA a été faite par des étudiants de LEA, ça a été soumis aux votes et accepté. Ce n'était pas à l'ordre du jour, ce n'est donc pas les militants qui sont responsables de cette décisions mais l'AG. Pour les autres exams qui ont lieu c'est aux étudiants et aux professeurs d'en parler en AG (ou au moins au comité de mobilisation). Si c'est passé pour les LEA ça passera pour les autres, ce serait en effet la moindre des choses. (et ça vaudra toujours mieux que des exams organisés en cachette sur d'autres sites)

Asylum a écrit:
Je risque la censure (et je dis bien censure, car mon post si dérangeant sera déplacé voire mis à l’Index) certes, mais je voulais clarifier certains point contradictoires vos dires..

On a pas la même définition du mot censure. Et je rappelle que ça ne m'amuse pas de modérer et supprimer des posts, j'ai autre chose à foutre en cette nuit de début de week end.


Asylum a écrit:
Vous revendiquez le droit à l’éducation, mais vous nous la brimez.
Vous revendiquez la sauvegarde de nos diplômes, mais nous sommes déjà une année sacrifiée.
Vous vous dites démocratiques, laissez moi rire. Au moins les militants maoïstes devaient faire régulièrement leur autocritique… J’attends la votre.

C'est qui vous?

Je sais pas si tu es au courant mais, tu sais, cette mobilisation se compose de personnes différentes, si si je t'assure, on est pas tous reliés à un cerveau unique qui décide pour nous, les militants entre eux aussi se critiquent, ne sont pas d'accord (d'où la création d'un comité de mobilisation où chacun est invité à exprimer son point de vue) donc dire "vous êtes nuls" c'est trop facile, c'est comme si je disais "les anti bloqueurs sont tous des sarkozystes en puissance" ce serait complètement crétin car parmi les gens contre le blocage y a des pro sarkozy certes mais il y a aussi des gens qui soutiennent le mouvement, qui sont pour la grève, leur seul point commun est d'être pour utiliser d'autres méthodes que le blocage et c'est parfaitement respectable (tant qu'ils manifestent leur "anti blocage" de manière pacifique) donc avant de faire des amalgames et de critiquer la manière dont on se mobilise, essaye déjà de savoir à qui tu adresses tes critiques!!

Concernant la légitimité de la grève, du blocage, des AG etc. il existe déjà un sujet où on débat de tout ça (jusque là il se déroule dans des conditions tout à fait respectueuses et constructives donc je compte sur la responsabilité de chacun pour que ça dure)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Ven 3 Avr - 0:59

J'aimerais préciser à l'administrateur Lya que si elle est en contact avec les blokeurs de la fac actuellement, qu'elle leur précise de ne pas outrepasser leur fonction de pilier à l'entrée et de cesser de se comporter comme la gestapo.
J'ai été temoin d'une scéne incroyable ou des étudiants devant s'inscrire à un examen ne pouvaient littéralement pas accéder au bureau. Il faut savoir faire la part des choses, sinon je peux vous assurer que la situation risque de dégénerer violemment.
Revenir en haut Aller en bas
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Ven 3 Avr - 1:19

Citation :
J'aimerais préciser à l'administrateur Lya que si elle est en contact avec les blokeurs de la fac actuellement, qu'elle leur précise de ne pas outrepasser leur fonction de pilier à l'entrée et de cesser de se comporter comme la gestapo.
J'ai été temoin d'une scéne incroyable ou des étudiants devant s'inscrire à un examen ne pouvaient littéralement pas accéder au bureau. Il faut savoir faire la part des choses, sinon je peux vous assurer que la situation risque de dégénerer violemment.


Je co-signe et j'appuie vigoureusement

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Ven 3 Avr - 20:24

LEA3 a écrit:
J'aimerais préciser à l'administrateur Lya que si elle est en contact avec les blokeurs de la fac actuellement, qu'elle leur précise de ne pas outrepasser leur fonction de pilier à l'entrée

Es tu allée leur demander toi même? Tu sais c'est pas parce que tu réduis les bloqueurs à des singes faisant leurs besoins un peu partout dans la fac (comme tu l'as dit sur un autre sujet) que tu peux pas aller leur parler, ce sont des êtres humains, si si je t'assure.

LEA3 a écrit:
et de cesser de se comporter comme la gestapo.

Eh bien je pensais pas que ça arriverait aussi vite sur ce sujet, mais LEA3 je te donne un point godwin!

C'est trop facile de comparer les bloqueurs aux nazis. Et ça prête surtout à polémique donc merci de pas venir foutre la merde sur ce forum!! Comment tu réagirais si je traitais les gens contre la grève de collabos qui laissent faire Sarko sans rien dire? (sous entendu sarko=hitler) Tu le prendrais mal bien sur et tu aurais raison car c'est réducteur et complètement crétin, faut arrêter de généraliser! Y a des cons chez les bloqueurs et chez les antibloqueurs mais y a aussi des gens intelligents partout avec qui on peut discuter, mais en arrivant avec de tels discours (notamment ceux que tu tiens sur un autre sujet) comment veux tu donner envie aux gens de t'écouter et de discuter??!! J'ai pas mal d'amis contre le blocage, quand on discute de la grève on a des conversations civilisées et même si on est pas d'accord on comprend les points de vue respectifs de chacun parce que la discussion n'est pas agressive. Tu peux dénoncer certaines situations que tu as vu mais ça t'empêche pas d'essayer de comprendre pourquoi on en est arrivé là et de pas généraliser ça à l'ensemble des personnes mobilisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Ven 3 Avr - 20:49

Edit de Lya :no spam

Navrée mais tu te méprends fortement sur le sujet de ma remarque. Je ne suis pas contre le blocage, je suis contre l'abus de pouvoir. Je ne suis en rien agressive, c'est plutôt toi qui prend la mouche,une fois de plus dès que critique est émise, on envoie au bûcher.
J'ai simplement émis une observation sur le comportement déviant de CERTAINS grévistes, et il est ridicule d'en arriver à me traiter de collabo. Je ne critique pas pourquoi nous en sommes là, enfin!!!!!!
Une fois de plus, on ne peut rien dire parce que vous ne voulez rien entendre, ou alors par ce que vous interpretez mal.
Le fait est que ma sécurité est mise à mal,que la fac est dans un état lamentable et c'est ce qui me révolte, parce que les choses ne sont pas organisées correctement.
Et si un matelas prend feu pendant que des élèves sont en examens? Comment sortir? Mourir à cause de personnes qui se battent pour une cause juste certes, que je soutiens également, mais qui dépassent les bornes?
Peut -être devrais je en parler en effet (je l'ai déjà fait pour qu'on me laisse passer), mais je sais pertinemment que les réponses que j'obtiendrai seront les mêmes que celles que tu me donne. C'est pourquoi je voulais en parler ici, parce que tu fais parti du mouvement et peut-être ta voix porte plus que la mienne.
Alors bon, je suis forcée de constater qu'une fois de plus, on n'a pas le droit de critiquer et seulement de subir, même si nous partageons les idées de liberté et d'égalité. Fraternité, certainement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Ven 3 Avr - 22:40

LEA3 a écrit:

Je ne suis en rien agressive, c'est plutôt toi qui prend la mouche,une fois de plus dès que critique est émise, on envoie au bûcher.

En tant que modératrice du forum j'anticipe les débordements, et avec des remarques comme "arretez de vous comporter comme la gestapo" ou encore "vous supportez pas la moindre critique" ben forcément ça crée la polémique. Tu n'en as pas conscience mais pourtant si, tes propos peuvent paraitre agressifs pour certains. Après si ce n'est pas ton intention initiale d'agresser les gens tant mieux mais fais attention au vocabulaire que tu emploies si tu ne veux pas qu'il y ait de malentendu.

LEA3 a écrit:
J'ai simplement émis une observation sur le comportement déviant de CERTAINS grévistes, et il est ridicule d'en arriver à me traiter de collabo. Je ne critique pas pourquoi nous en sommes là, enfin!!!!!!
Une fois de plus, on ne peut rien dire parce que vous ne voulez rien entendre, ou alors par ce que vous interpretez mal.

Je sais pas si tu as lu mon post en entier (apparemment non) mais c'était un exemple que je prenais, je t'ai jamais traité de collabo (comment je pourrais me permettre je te connais même pas!) et j'ai bien précisé que je trouvais ça tout aussi ridicule de traiter les étudiants qui tiennent les piquets de gestapo que de te traiter toi ou d'autres de collabo. Après je reconnais effectivement qu'il y a des dérives mais avant de critiquer ce serait bien d'analyser la situation et de savoir pourquoi ça en est arrivé là.

LEA3 a écrit:
Et si un matelas prend feu pendant que des élèves sont en examens? Comment sortir? Mourir à cause de personnes qui se battent pour une cause juste certes, que je soutiens également, mais qui dépassent les bornes?

Euh alors excuse moi mais là ton exemple est un peu hors sujet, parce que vu que la fac est bloqué les exams sont pas censé avoir lieu ni les cours, après si des profs organisent des exams en cachette dans les recoins de la fac alors que le blocage est voté ben c'est prendre un risque pour les étudiants, d'où l'intérêt que les étudiants qui tiennent les piquets de grève empêchent des étudiants de rentrer pour passer leurs exams dans des conditions dangereuses.

Sinon par rapport au fait que ce soit le blocage qui crée l'insécurité, je te repondrai juste (tu ne le savais peut être pas) que, à tout moment dans cette fac on est dans l'insécurité, blocage ou pas. Par exemple les pompiers ont toujours dit que si un feu se declenchait dans cette fac ils ne pourraient pas intervenir au 6eme etage. Donc si tu veux vraiment de la sécurité, refuse d'aller en cours au 6eme etage ou alors mobilise toi pour que le gouvernement débloque + de fond pour que la fac soit moins dans un état lamentable.

cf le diaporama de la fac de lettres (je précise que ces dégradations ne sont pas du aux bloqueurs!!) http://www.youtube.com/watch?v=t8-4LT89FJM

Je pense que tu te trompes d'ennemis, le problème de sécurité à la fac c'est pas les bloqueurs, c'est le gouvernement qui laisse les facs crever et la fac de lettres sera une des premières victimes si la loi LRU est appliquée car ce n'est pas des enseignements assez rentables (et donc pas intéressant à financer) qui y sont dispensés. Si la loi LRU passe ce sera pire et on se mobilise justement contre ça.

LEA3 a écrit:
Peut -être devrais je en parler en effet (je l'ai déjà fait pour qu'on me laisse passer), mais je sais pertinemment que les réponses que j'obtiendrai seront les mêmes que celles que tu me donne. C'est pourquoi je voulais en parler ici, parce que tu fais parti du mouvement et peut-être ta voix porte plus que la mienne.

Tu leur as dit quoi aux bloqueurs exactement? Non parce que si tu veux que j'aille leur dire d'empêcher certains cons de taguer les murs de la fac et de mettre un flic derrière chaque étudiants qui occupent pour vérifier qu'il tire la chasse oui effectivement là je te dis c'est impossible. C'est triste mais on peut pas vérifier que tout le monde ait un comportement irreprochable, c'est déjà difficile de se mobiliser, surtout avec tous ces gens qui passent + de temps à nous critiquer qu'à nous aider (et nous font donc perdre beaucoup de temps et d'énergie) on va pas en + éduquer les gens, si leurs parents leur ont pas appris à être propre qu'est ce que tu veux qu'on y fasse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Ven 3 Avr - 22:44

Edit de Lya : no spam


Bon bref t'as raison, on est tous des cons et vous êtes parfait.
Adieu!
Revenir en haut Aller en bas
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: ?.   Ven 3 Avr - 23:01

LEA3 a écrit:
Bon bref t'as raison, on est tous des cons et vous êtes parfait.
Adieu!

Vu la rapidité avec laquelle tu as posté ça m'étonnerait que tu aies tout lu en entier, c'est dommage parce que, pour reprendre ton ton ironique :
Non, les gens qui critiquent l'occupation sont pas tous des cons, je suis d'accord avec certaines critiques que tu peux faire.
Et non les étudiants mobilisés sont pas tous parfait, y a des cons parmi les gens mobilisés aussi.

Les seuls points de désaccord que j'ai avec toi c'est que :

1. Je trouve que tu généralises à l'ensemble des étudiants mobilisés les dérives de certains (inévitables malheureusement)

2. je pense pas que c'est en critiquant sans participer à la mobilisation que tu règleras le problème. Je reconnais que les étudiants mobilisés sont parfois sur la défensive car ils en ont parfois marre de se faire critiquer par des gens totalement exterieurs au mouvement. C'est trop facile, moi aussi je peux facilement dire "ils sont nuls" sans même essayer de comprendre pourquoi et sans avoir mis les mains dans le cambouis et constater moi même à quel point c'est dur de s'organiser parfaitement dans le consensus absolu. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai commencé à me mobiliser, à l'époque du CPE et un peu après, je trouvai que les militants s'organisaient comme des merdes alors j'ai essayé de comprendre pourquoi et de voir si c'était possible de changer les choses, c'est comme ça que j'ai pu constater qu'effectivement c'est pas parfait, y aurait beaucoup de choses à améliorer, mais y a aussi des gens supers avec qui ont peut vraiment construire une mobilisation qui veuille dire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
Morning

avatar

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 27
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   Lun 6 Avr - 17:20

Bonjour,

Je suis une étudiante de la fameuse et tant décriée section de japonais et je souhaiterais réagir à ça :

Citation :
Désolée que tu aies pris ça pour de la délation
(à ce sujet aucun nom de prof n'a été donné que je sache) mais je te
signale simplement (et je précise que je n'ouvre pas ici un débat sur
pour ou contre le blocage, je me mets juste à la place des étudiants
qui veulent savoir s'ils ont cours ou pas ce qui me parait légitime)
que la fac est bloquée, que certains cours qui doivent avoir lieu sur
un site on été déplacé par des profs pour avoir lieu sur un autre site,
et que donc certains étudiants qui ne sont pas au courant seront
pénalisés. Il est donc normal me semble-t-il d'informer sur ces cours
qui ont lieu dans des conditions discutables.
[...]
Puis
c'est trop facile de tout mettre sur le dos des militants qui bloquent.
C'est aussi aux enseignants non grévistes de prendre leurs
responsabilités : ils ne veulent pas respecter la grève, ok, mais ne
pas respecter le blocage et pénaliser ainsi des étudiants en ne les
prévenant pas quand ils font cours dans des lieux imprévus et en
faisant leurs cours dans des conditions discutables, là pas ok et c'est
normal que les gens soient informés (après si les militants viennent
debrayer, tant pis, c'est un risque à prendre en faisant des cours de
cette manière)

D'accord, aucun nom n'a été cité, mais il n'est franchement pas difficile de savoir qui sont ces profs, il n'y a pas 50 professeurs de japonais à la fac de lettres... Une fois qu'on a laché le nom de la section, n'importe qui peut se renseigner.
Quant à l'information, je suis désolée mais on a informé tous les étudiants qui désiraient faire cours... Ceux qui n'ont pas eu l'information, ce sont ceux qui ne viennent pas en cours - peut-être parce qu'ils sont en grève, je ne sais pas, c'est leur droit après tout, mais faut pas venir pleurer qu'ils ont pas été prévenus si la seule raison pour laquelle ils souhaitaient être prévenus c'était pour empêcher les cours de se tenir.
Des mails ont été envoyé, des annonces sur claroline ont été postées... On allait pas mettre des affiches sur les murs pour prévenir quel tel jour à telle heure on ferait cours ! On va pas prévenir non plus les bloqueurs qu'on va faire cours... C'est tendre le baton pour se faire battre.
Cela dit, si des gens s'estiment avoir le droit de venir nous "débrayer" notre cours, qu'ils sachent que nous nous estimons aussi le droit de ne pas les laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques à propos des grèves à l'université   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques à propos des grèves à l'université
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à Monsieur Vermersch
» Demande Enquête Université Bordeaux 2
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Université de double inscription
» EDT calculé pour mimiser les risques de grèves ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: VIE DU FORUM :: DISCUSSIONS GÉNÉRALES-
Sauter vers: