FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 [SNESUP] Non à une fusion entre universités et écoles privées !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nico37



Masculin Nombre de messages : 370
Age : 38
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: [SNESUP] Non à une fusion entre universités et écoles privées !   Dim 9 Mai - 16:05

Citation :
Communiqué du SNESUP-FSU Nord Pas de Calais 1er mai 2010

Oui à une meilleure coopération entre les établissements publics d’enseignement supérieur !
Non à un mastodonte régional !
Non à une fusion entre universités et écoles privées !

Après l’idée de fusion des trois universités lilloises, on vient de découvrir (d'abord dans la presse, puis dans les conseils de certaines
universités), un nouveau projet de restructuration universitaire, régionale cette fois-ci. Il s’agirait de créer un énorme organisme d'enseignement supérieur, de plus de 110 000 étudiants, dénommé « Université de Lille Nord de France ». Cette démarche est motivée par une candidature à la dotation en capital, financée grâce au « grand emprunt », promise par le gouvernement à « 5 à 10 campus d’excellence à visibilité mondiale ».

Après avoir sciemment organisé la pénurie budgétaire et le sous-encadrement des étudiants dans les universités, le gouvernement agite aujourd’hui la carotte des milliards du «grand emprunt », recourant ainsi à un insupportable chantage financier pour mieux encore contraindre les établissements, leurs personnels et leurs usagers à se plier à ses diktats.

Oubliée, la soi-disant autonomie nouvellement conférée aux universités !

Place au « processus de Bologne » et à la « stratégie de Lisbonne », dont l’objectif explicite est d’intégrer la production et la transmission des connaissances dans l’économie de marché, de faire disparaître tout réel service public dans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche…

A l’opposé de cette restructuration gigantesque, opaque et commandée par des motivations financières, pour le SNESUP-FSU il faut un service public d'enseignement supérieur et de recherche renforcé, de la plus haute qualité.

Dans le respect de la laïcité, il doit offrir les meilleures conditions de réussite d’études au plus grand nombre de jeunes de la région et répondre au besoin social d’élévation générale du niveau de qualification de la population, ainsi qu’aux aspirations personnelles des individus.

Rien, dans le projet de fusion présenté aujourd’hui ne correspond à cette ambition.

Ainsi l’intégration, dont il est question, de la fédération catholique (qui usurpe la dénomination d’université), voire d’autres écoles privées, dans « Université de Lille Nord de France » ne manquerait pas de constituer un cheval de Troie vers la privatisation des universités, en même temps qu’elle ferait bénéficier ces organismes du prestige universitaire et des moyens publics budgétaires, matériels et humains. Le SNESUP rappelle qu’il demande l’arrêt du soutien financier, institutionnel et politique au secteur privé
d’enseignement supérieur, et qu’il appelle au retour du monopole de la collation des grades par les établissements publics d’enseignement supérieur.

La fusion au sein d’un « grand établissement » (GE), voire d’une « fondation de coopération scientifique » (FCS), de droit privé, qu’un rapport de l’Inspection générale de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) vient juste, comme par hasard, de recommander, conduirait nécessairement à l’instauration d’un mode de direction de type managérial, excluant la représentation des personnels et des étudiants, concentrant encore plus de pouvoirs discrétionnaires entre les mains d’un président tout-puissant conseillé par un directoire de représentants de l’industrie et du commerce nommés par lui. Financé de moins en moins par l’État et de manière aléatoire par les produits du placement boursier de son capital, un tel organisme introduirait immanquablement une forte augmentation des frais d’inscription et la sélection des étudiants, ce que permet la réglementation des GE, comme on le constate à « l’université Paris-Dauphine ».

Le 30 mars, la présidence de Lille 2 a présenté aux collègues du secteur Santé un projet de création, dans cette même perspective du « grand emprunt », d’un « Institut Hospitalo-Universitaire » qui concentre déjà la plupart de ces caractéristiques.

Enfin, les missions historiques et légales des universités, déjà mises à mal par la logique de performance et de résultats induite par la LOLF, ainsi que par la LRU, disparaîtraient immanquablement dans la course à la « visibilité mondiale » des classements internationaux.

Le SNESUP-FSU Nord Pas-de-Calais est opposé aux projets de fusion d’universités.

En effet, celle-ci, dans le cadre de la LRU et des compétences renforcées des établissements, faciliterait la restructuration destructrice du capital intellectuel et culturel universitaire et serait socialement néfaste, tout en déplaçant la responsabilité de l’État vers la direction des universités fusionnées ! Ainsi, mise sous la pression de la contrainte budgétaire et des exigences des financeurs, quel sort la direction de l’ « Université Lille Nord de France » réserverait-t-elle dans quelques années aux disciplines de lettres, philosophie, sciences sociales ? Quels niveaux d’enseignements seraient encore dispensés dans les actuels pôles universitaires décentralisés (Calais, Lens, Cambrai, etc.) ?

Il est bien plus aisé, et politiquement moins coûteux, pour un gouvernement de faire faire le «sale boulot » par des directions d’établissements que de le faire lui-même.

Le SNESUP-FSU reste ouvert à la discussion sur toute proposition tendant à renforcer la coopération entre établissements publics d'enseignement supérieur, permettant de faire jouer davantage les synergies et de mettre un terme à la concurrence stérile et contre-nature entre les différentes structures de l'université publique, puissamment exacerbée depuis 2007 par la loi LRU.

Le SNESUP-FSU Nord Pas de Calais considère que tout projet de restructuration universitaire doit faire l’objet d’un réel débat, associant aussi longtemps qu’il le faut et par tous les moyens (réunions des conseils, assemblées générales, groupes de travail, etc.), les étudiants, toutes les catégories de personnels et leurs organisations représentatives. Dans un tel cadre de réflexion, nos positions se définiraient sur la base, notamment, des principes suivants :

Ø Un périmètre qui se limite au secteur public ;
Ø Des établissements à taille humaine, couvrant l'ensemble du territoire, à proximité des étudiants ;
Ø Des enseignements couvrant l’ensemble des disciplines ;
Ø L'accès facilité à l'enseignement supérieur par des droits d'inscription modérés et fixés nationalement ;
Ø Une amélioration réelle des conditions de travail des personnels et des étudiants, notamment par un fort accroissement du taux d’encadrement, et une carte universitaire homogène ;
Ø Un nombre suffisant d’emplois statutaires pour favoriser la réussite des étudiants et le développement de la recherche ;
Ø La résorption immédiate et définitive de la précarité ;
Ø Un mode de financement public et pérenne, principalement par une dotation budgétaire notablement accrue de l’État, permettant la réalisation des politiques librement déterminées par les établissements ;
Ø Une structuration institutionnelle garantissant un gouvernement par les seuls représentants élus des personnels et des usagers et un fonctionnement effectivement démocratique ;
Ø La garantie de la liberté de la recherche et l’amélioration du droit à la recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[SNESUP] Non à une fusion entre universités et écoles privées !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etudinfo permet de donner son avis sur les universités et écoles supérieures.
» facturation des heures TD entre universités
» passer du privé au public...
» Brigade / Zil / TRS
» Sorbonne Université, Sorbonne Paris Cité... : c'est la guerre entre "fusionnistes" et "autonomistes" !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: LUTTES EN FRANCE (à l'université et ailleurs) :: INFO AU NIVEAU LOCAL :: région NORD-PAS-DE-CALAIS-
Sauter vers: