FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 20 sept - Caen - AG profs/IATOSS/étudiants 12h30 - campus 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lya
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2458
Age : 34
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: 20 sept - Caen - AG profs/IATOSS/étudiants 12h30 - campus 1   Mer 29 Aoû - 1:20

20 septembre 2007:

AG profs/IATOSS/étudiant à 12h30 amphi Tocqueville (campus 1) sur le projet d'autonomie des universités

http://www.resistances-caen.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.appeldesappels.org/
Benoît

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: 20 sept - Caen - AG profs/IATOSS/étudiants 12h30 - campus 1   Sam 29 Sep - 20:53

A l’appel de l’intersyndicale : CGT, FSE, SNESUP, SUD
Alerte générale !

La loi dite relative aux libertés et responsabilités des universités (dite loi d’autonomie) a été votée le 4 août dernier.
Elle comporte de nombreuses dispositions à haut risque pour la démocratie, l’équité, le statut de la fonction publique et des personnels, le fonctionnement serein des universités…
Voici ce que l’on peut craindre :
1. Un Conseil d’administration restreint, élu sur une base non proportionnelle, décide absolument de tout, sans contestation réelle du fait que la liste majoritaire a les 3/4 des sièges et que les représentants syndicaux sont réduits à la portion congrue.
2. Les recrutements sont faits par un petit cénacle, par copinage et sans possibilités de contestation. Les Commissions de spécialistes disparaissent et les contrats précaires deviennent majoritaires pour tous les personnels (Enseignants et BIATOS).
3. Les salaires deviennent modulables et différenciés : l’égalité de traitement (à échelon donné) n’est plus assurée alors que l’enveloppe générale est limitée dans un jeu de vases communicants.
4. Les primes sont distribuées arbitrairement, en fonction des préférences de la Direction et des services interpersonnels rendus par les uns et les autres… Les inégalités se multiplient.
5. La contractualisation se généralise, ainsi que l’évaluation des personnels, dans un contexte de concurrence entre individus rendant l’ambiance insupportable dans les services.
6. Le secteur privé entre massivement dans l’université : les entreprises envoient leurs membres au CA et
peuvent acheter le patrimoine public universitaire.
7. Les universités cessent de s’intéresser à la connaissance et deviennent des entreprises d’ailleurs en concurrence entre-elles : la recherche fondamentale et les disciplines rares ou ayant peu d’étudiants disparaissent au profit d’une recherche finalisée au service du privé.
8. Les diplômes perdent leur valeur nationale. Les universités s’adaptent au marché. Les droits d’inscription augmentent fortement (3000 € en Espagne, 4000 € en Grande-Bretagne…).
9. Les UFR et les services administratifs les moins immédiatement rentables sont d’abord moins dotés puis
disparaissent du paysage universitaire.
10. Le statut de la fonction publique universitaire est finalement abrogé : ne pouvant réguler les conflits et les litiges se multipliant par des luttes de concurrence exacerbées, le gouvernement est obligé de garantir l’ordre en évacuant les contradictions et les contraintes des anciens textes…
Si l’Université souffre de nombreux dysfonctionnements et si elle est peu dotée en moyens, ce n’est pas en détruisant le Service Public d’Enseignement Supérieur que les problèmes seront réglés. Cette « loi d’autonomie » est la porte ouverte au clientélisme, à l’iniquité et aux pires abus de pouvoir. La conséquence est l’inégalité entre universités, filières, personnels, étudiants…

VENEZ TOUS A L’ASSEMBLEE GENERALE
LE JEUDI 20/09 12H30 AMPHI TOCQUEVILLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: 20 sept - Caen - AG profs/IATOSS/étudiants 12h30 - campus 1   Sam 29 Sep - 20:54

Une Assemblée Générale sur la réforme des universités : S’informer, débattre et organiser !

Qui sommes-nous ? Nous sommes des personnes concernées par l’avenir de l’université (étudiants, personnels BIATOSS ou enseignants de l’université..., syndiqués ou non). Nous avons pris connaissance de la nouvelle loi sur l’université et nous nous inquiétons des bouleversements qu’elle entraine. Nous nous sommes donc réunis en Assemblée Générale le 20/09 et nous nous sommes constitués en comité de lutte et de réflexion.

Le 4 août 2007 a été votée la loi « relative aux libertés et responsabilités des universités ». Cette loi est décrite comme celle qui va résoudre l’ensemble des dysfonctionnements de l’université. Votée sans réel débat, cette loi va pourtant accentuer certains problèmes. Il y a de quoi s’interroger sur le changement radical du fonctionnement et de l’orientation de l’université. A chacun de prendre conscience de l’importance de cette loi.

1) Nouveaux modes de financement, vers des inégalités croissantes :
Le budget de l’Université est catastrophique depuis de nombreuses années, il suffit de regarder l’état et l’insuffisance de nos bâtiments de travail et/ou d’étude pour s’en convaincre. L’Etat ne verse chaque année que 80 % du budget minimum nécessaire au fonctionnement de l’Université. Pour répondre à cette pénurie financière la loi prévoit que chaque établissement sera responsable de son budget. Pour cela, chaque université pourra vendre ou louer les locaux publics universitaires (article 32 et 33), introduire les financeurs privés (article 28 ). En dernier recours, l’université pourra augmenter les frais d’inscription ou encore supprimer des filières (article 11). Pour le gouvernement, le Service public de l’enseignement supérieur n’est pas une priorité politique, il le soumet à la loi du marché.

2) Inégalités et mise en concurrence des personnels et des universités :
L’article 19 énonce que « le président peut recruter pour une durée déterminée ou indéterminée des agents contractuels pour occuper des fonctions techniques ou administratives [ou] pour assurer des fonctions d’enseignements ou de recherche ». Cela va augmenter la précarité du personnel, et attaque le statut de la fonction publique. Cette loi a pour conséquence immédiate de multiplier les inégalités entre les personnels. La concurrence généralisée entre les établissements de l’enseignement supérieurs (Grandes écoles, universités…) engendre inévitablement des inégalités entre ces établissements mais aussi entre les filières, les personnels et les étudiants. C’est une politique de précarisation généralisée ainsi qu’une politique de destruction du Service Public et de la fonction publique.

3) Fonctionnement de l’université : Démocratie versus concentration des pouvoirs :
Les articles 8 et 9 de la loi altèrent le peu de démocratie universitaire. Le pouvoir du Conseil d’Administration (CA) est accentué et sa composition modifiée : Il y aura de 20 à 30 sièges au lieu de 60 et la représentativité des étudiants et des personnels est réduite au profit des personnalités extérieures. Le président de l’université devient « manager » du CA et aura un droit de veto sur les recrutements de personnels.

ASSEMBLEE GENERALE :
Jeudi 11 Octobre 2007, à 12 H
Amphi Dumont-D’Urville (Bât. Sciences A - Campus 1)


Le comité de lutte et de réflexion (email : ag-caen@no-log.org)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoît

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: 20 sept - Caen - AG profs/IATOSS/étudiants 12h30 - campus 1   Ven 12 Oct - 0:46

Assemblée Générale du 11 octobre 2007
Amphithéâtre Dumont d’Urville
à l’Université de Caen (Campus 1)
de 12h à 14h.


Environ 150 personnes ont pris place dans l’amphithéâtre. Dès la
composition de la tribune furent abordés les 5 points de l’ordre du
jour préalablement établi :


I – Comité de lutte
II - Situation des autres universités françaises
III – La loi
IV – Les revendications
V – L’organisation

I – Comité de lutte :

les activités du comité de lutte (tables à café, diffusion de
tracts unitaire et interventions diverses) offrent une trésorerie dont
le montant s’élève à 131€.

Le comité de lutte, permettant la création de différentes
commissions de travail, est un outil de réflexion et d’action qu’il est
nécessaire de développer. Pour cela, il est

Rappel historique sur le comité, l’assemblée générale fut appelée
par les syndicats CGT, FSU, Sud suivit de l’élargissement de
l’indépendance de l’assemblée générale.

Toutes les infos et RDV sur le blog suivant : http://ag.de.caen.free.fr.

II - Situation des autres universités :
Les universités JUSSIEU, BORDEAUX, RENNES, PARIS VII, ROUEN,
TOULOUSE, LE MIRAIL et d’autres se sont réunis en assemblées générales
tout comme le CNESER et AMIENS se sont réunis en conseils pour
réclamer, entre autres, l’abrogation de la loi Pécresse d’autonomie des
Universités.

Quand à la situation sur Caen, le conseil d’administration qui
s’est tenu ce jeudi à 11 heure à l’initiative de la Présidente de
l’Université de Caen Mme Josette Travert s’est prononcé en désaccord
avec cette loi.

La motion de la FSE n’est pas passée.

Tout en s’affichant contre, la Présidente propose juste de ne pas
appliquer la loi, ce qui n’empêchera pas la prochaine présidence
d’appliquer la même conduite ni qu’elle ne soit appliqué dans d’autres
universités.


III - La loi :
Le gouvernement passé et actuel voyant la ‘loi organique relative
aux lois de finances du premier août 2001’ (dite LOLF) comme l’outil
d’« Une meilleure gestion de l'État au bénéfice de tous » décline sa
production dans un superbe et millésimé panel de nouvelles lois
financières restrictives, dont la loi Pécresse.

La LOLF nous promet l’introduction de la démocratie dans la gestion économique des activés de l’Etat français.

En réalité, il s’agit de l’ouverture progressive des activités du secteur publique aux firmes privées.

Les 700 personnes BIATOSS et les 1 000 enseignants de l’université
seront gérés par les différents UFR, voyant leur statut de
fonctionnaire muter par précarisation en contractuel tributaire de sa
hiérarchie locale.

Quand aux chemins des étudiants, ils seront minés par la
présélection et les quotas, les augmentations des frais d’inscription
et la quête de financements privés, les bourses étant liés au bon
vouloir des entreprises contributrices, tout autant que les sujets
d’études.


IV/ Les revendications :
Abrogation inconditionnelle et immédiate de la loi Pécresse.

L’assemblée générale a décidé que tout le monde pouvait voter, et non la communauté étudiante seule.

L’assemblée générale intègre la gratuité des transports en commun dans sa plateforme de revendications.

La défense du service public de la fonction publique, gratuité de
tout service public destiné à satisfaire des besoins sociaux.


V – Organisation :

Nécessité d’aller de l’avant dans le développement d’un comité de lutte performant.

L’assemblée générale mandate le comité de lutte pour établir un tract
d’appel à l’assemblée générale du mardi 16 octobre 2007 à 12h dans un
amphithéâtre qui reste à définir.

L’assemblée générale appelle à la grève le 18 octobre 2007 et à la poursuite de la lutte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 20 sept - Caen - AG profs/IATOSS/étudiants 12h30 - campus 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
20 sept - Caen - AG profs/IATOSS/étudiants 12h30 - campus 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les profs les meilleurs sont les moins bien notés par leurs étudiants.
» Manifestations à l'université de Tetouan : des étudiants arrêtés, deux profs blessés.
» Stagiaire 2016-2017 Académie de Caen
» Rentrée des profs stagiaires : affectations, préoccupations.
» Il manque des profs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: LUTTES EN FRANCE (à l'université et ailleurs) :: INFO AU NIVEAU LOCAL :: région NORMANDIE (BASSE-) :: (14) CALVADOS-
Sauter vers: