FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Sam 21 Juil - 14:56

Appel de Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité, Député au parlement européen :
http://www.humanite.fr/politique/non-l%E2%80%99austerite-dans-le-droit-europeen-exigeons-un-referendum%E2%80%89-501172
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Sam 21 Juil - 14:57

Pétition pour un référendum sur le nouveau traité européen

François Hollande s’était engagé à renégocier le traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), appelé aussi pacte budgétaire, signé par N. Sarkozy et A. Merkel. il n’en est rien. Or ce texte durcit encore les traités de Maastricht et de Lisbonne et prône à la fois l’austérité à perpétuité, et le contrôle des budgets par la Commission de Bruxelles. Pourtant l’expérience montre que cette orientation n’a fait qu’enfoncer les pays européens dans la crise et les peuples dans la souffrance. N. Sarkozy battu, son traité ne doit pas être appliqué. il faut aujourd’hui un débat public sur les orientations européennes et un référendum sur le nouveau traité. Seul le peuple souverain peut décider de son avenir.
C’est une question de démocratie.


Signer la pétition : https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?pli=1&formkey=dHUzNk8tQmNKb0tqdzdYZEpoNlBIVFE6MQ#gid=0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Mar 24 Juil - 18:27

http://www.pcf.fr/26380

La progression de la gauche est un espoir pour tous les peuples européens (PGE)
16 juillet 2012

Le parti de la gauche européenne (PGE) s'est réuni ce week-end à Athènes, accueilli par Syriza. Ces 28 partis membres et 10 observateurs se sont réjouit de la fulgurante ascension de leurs partenaires grecs et plus généralement, de la progression de la gauche dans plusieurs pays de l'UE, comme par exemple le Front de gauche en France.

Les positions de la gauche se renforcent. Les forces du PGE dans leur pays et le PGE au plan européen sont désormais incontournables. C'est un espoir et un atout pour les résistances à l'austérité. La possibilité d'une alternative politique visant la refondation de l'Europe, dans la solidarité, au service des peuples et de la démocratie, grandit.

Le PGE a affiné ses propositions d'urgence : un moratoire et une conférence européens sur les dettes publiques pour empêcher leur aggravation et déterminer leur hauteur réelle ainsi que des mesures de régulation bancaire. Il a précisé sa conception des mesures à prendre une croissance d'un nouveau type : fondée sur une meilleure répartition des richesses entre le capital et le travail, la justice fiscale et des changements profonds dans le système bancaire et financier

Des actions seront mises en œuvre dans tous les pays pour empêcher la ratification du dangereux pacte budgétaire et combattre le repli égoïste attisé par l'extrême droite.

Avec un comité citoyen composé de personnalités politiques, syndicales et du mouvement social et culturel, le PGE a déposé devant la commission européenne un projet d'initiative citoyenne européenne pour la création d'une banque publique européenne exclusivement dédiée au développement social, écologique et solidaire. Au mois de septembre commencera une grande campagne pour la récolte d'un million de signatures dans toute l'UE.

Toujours engagé avec les mouvements sociaux et les forces syndicales, le PGE participera activement à l'initiative « Florence + 10 » en novembre et au processus de construction d'un « alter summit » pour le premier semestre 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Mer 25 Juil - 13:06

UE: François Hollande ne veut pas réveiller les démons de 2005
Reuters, 24 juillet
http://fr.news.yahoo.com/ue-françois-hollande-ne-veut-pas-réveiller-les-111309139.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Ven 27 Juil - 13:00

http://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/non-au-tour-passe-passe-referendum-sur-le-traite-europeen-16467

Non au tour de passe passe : référendum sur le traité européen
25 juillet 2012

N’ayant pas de majorité à gauche au Congrès, le président de la République rêve de ne pas avoir à modifier la constitution pour pouvoir faire ratifier le nouveau traité européen qui vise à graver le refus de tout déficit budgétaire ad vitam eternam. Sa dernière trouvaille consisterait à modifier la constitution pour renvoyer vers une loi organique cette inscription.

De qui se moque-t-on : dans la Constitution ou dans la loi organique, c’est pareil. Ce qui est inacceptable, c’est l’austérité et l’obsession de la baisse des dépenses publiques.

Au lieu de chercher à cacher le contenu du nouveau traité européen, François Hollande devrait au contraire organiser le débat public pour que le peuple français sache ce qui l’attend si ce traité est ratifié. Monsieur le Président, un peu de courage. Consultez le peuple. Organisez le référendum au lieu de chercher un minable tour de passe passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Dim 9 Sep - 23:01

Le conseil syndical du SNES de Lille a adopté cette semaine une motion contre le traité budgétaire européen et pour un référendum (et appelle à participer, sur des bases syndicales, à la journée du 30 septembre).
La motion : http://www.lille.snes.edu/spip.php?article2358
Citation :
Contre le traité budgétaire européen : le SNES académique se mobilise pour exiger un réferendum.

Le Président de la République a décidé de faire voter la ratification du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de l’Union économique et monétaire par le Parlement en octobre. A ce traité signé en mars 2012 par les chefs d’Etats sous l’égide de Sarkozy et Merkel, il a fait ajouter un volet dit "de croissance" mais cela ne réduit en rien la dangerosité de l’ensemble de ce traité.

Ce traité budgétaire vise à institutionnaliser la "règle d’or" qui oblige les Etats à présenter des budgets équilibrés. Il interdit quasiment les déficits budgétaires (maximum 0,5% du PIB), ce qui revient à réduire les budgets annuels d’environ 87 milliards d’euros (d’après un rapport de la cour des comptes de 2012). Si ce traité est adopté, les dépenses et l’emploi publics seront désormais considérés uniquement comme des coûts à réduire à tous prix. Cette obligation d’équilibre budgétaire entérine les politiques d’austérité et empêche tout investissement pour l’avenir. En effet, avec ce traité, des investissements de long terme, nécessaires à la relance de la croissance donc à l’emploi, ne pourront plus être financés que par les recettes du moment ; or, ils seront utilisés pendant des décennies et par plusieurs générations, il est donc concevable et même souhaitable qu’ils soient financés sur plusieurs années. Après avoir renoncé à toute marge de manœuvre en matière monétaire en acceptant de dépendre d’une monnaie contrôlée uniquement par une "banque centrale indépendante", les gouvernements des pays d’Europe sont prêts à abandonner totalement le levier de la politique budgétaire, seule arme qu’il leur reste pour relancer l’économie.

De plus, le traité prévoit des procédures totalement antidémocratiques avec un ensemble de « sanctions automatiques » et une méfiance fondamentale envers ceux qui doivent prendre des décisions « politiques » et qui sont tenus de rendre des comptes au peuple. C’est aller dans le même sens, au niveau national, que de ne pas consulter le peuple sur une question aussi fondamentale. La ratification parlementaire de ce traité organiserait une nouvelle réduction de la souveraineté populaire déjà écornée en 2008 quand les députés et sénateurs ont décidé d’aller à l’encontre du vote populaire exprimé le 29 mai 2005 par le non au traité constitutionnel européen. A quoi servira-t-il encore de voter pour une majorité en France si celle-ci n’a plus aucun rôle, même pas celui de décider de ses dépenses et de son budget ? Comment mener une politique de gauche, d’emploi, de développement des services publics avec une obligation budgétaire aussi contraignante ?

Si l’heure est grave, et nous en sommes tous convaincus, il est indispensable d’obtenir un référendum pour permettre aux citoyens de s’emparer de cette question, de débattre et de s’exprimer et aux organisations syndicales comme le SNES et la FSU de prendre toute leur part du travail d’information et d’explication, comme ils avaient su le faire en 2005. Alors qu’un sondage publié le 27 août, indique que 72% des français déclarent souhaiter l’organisation d’un referendum, il n’est pas envisageable que notre organisation syndicale se contente de montrer à ses syndiqués les effets néfastes du traité et ne s’exprime pas pour exiger un référendum, seule solution pour obtenir un vrai temps de débat et d’explications et espérer faire reculer ce traité.

Le SNES académique de Lille appelle à participer, sur des bases syndicales, à la journée du 30 septembre pour exiger un referendum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Mer 19 Sep - 23:39

http://www.fsu.fr/Traite-europeen

Communiqué de presse de la FSU
19 septembre 2012

Traité européen


Investie dans la campagne initiée par le collectif audit citoyen, la FSU met à la disposition des personnels du matériel d’information pour les alerter sur les enjeux du traité européen, son lien avec la construction des futurs budgets, ses conséquences sur les services publics, l’emploi public, les salaires des fonctionnaires… La FSU condamne les positions nationales de l’extrême-droite sur ce dossier.

Elle appelle les personnels à débattre de ce traité, à porter d’autres alternatives et à interpeller les députés pour leur demander de ne pas le ratifier.

La FSU a pris contact avec les organisations syndicales qui rejettent la ratification de ce traité (CGT, SOLIDAIRES, UNEF) et les rencontrera prochainement pour échanger sur les nécessaires débats et actions communes. La FSU pèsera dans cette rencontre pour élargir l’arc syndical des signataires de l’appel « Non à l’austérité permanente - Refusons le Pacte budgétaire, ouvrons le débat en Europe »

Elle appelle d’ores et déjà les personnels à participer aux différentes mobilisations en cours ou à venir, et notamment aux manifestations unitaires organisées le 30 septembre et au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Sam 22 Sep - 22:37

http://www.fsu.fr/IMG/pdf/actu_120921_cp_commun_traite_europeen.pdf
Communiqué commun CGT FSU SOLIDAIRES UNEF contre la ratification du traité européen
21 septembre 2012

Les organisations CGT, FSU, Solidaires et UNEF réaffirment ensemble leur opposition à la ratification du Traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance qu’elles jugent économiquement inefficace et socialement injuste.

Si ce Traité devait être ratifié, il institutionnaliserait de fait l’austérité et enfoncerait les Etats dans une crise durable. Ce Traité pèserait de manière négative sur leurs politiques et leurs programmations budgétaires. Il aurait des conséquences lourdes sur l’emploi, le pouvoir d’achat, les services publics... pour l’ensemble des salariés, des jeunes, des retraités et privés d’emploi, et particulièrement pour les femmes.

Le Traité continuerait et accentuerait la logique des indicateurs absurdes hérités du Pacte de stabilité et de croissance de 1997 (limitation à 3% du déficit et 60% de la dette) sans tenir compte des cycles économiques et de la crise actuelle.

L’austérité n’est pas la solution face à la crise. Il faut sortir de la logique de réduction des dépenses publiques et trouver de nouvelles recettes pour des investissements productifs et socialement utiles. L’alternative à ce TSCG repose donc notamment sur la redistribution des richesses et une réforme fiscale d’ampleur.

A l’opposé de ce Traité, l’Europe a besoin d’une nouvelle politique économique et sociale, créatrice d’emplois de qualité et favorisant le pouvoir d’achat. Une Europe fondée sur la démocratie, les solidarités, la justice sociale et le souci de la transition écologique. Aucun débat démocratique n’a eu lieu avec les citoyens.

Les organisations CGT, FSU, Solidaires, UNEF demandent aux parlementaires de ne pas voter ce Traité.

Elles poursuivront la campagne, et notamment celle initiée par le Collectif audit citoyen de la dette, pour alerter et mobiliser sur les dangers de ce Traité et porter d’autres alternatives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Dim 30 Sep - 12:05

Le nouveau Traité européen (TSCG) expliqué en 3 minutes
http://www.dailymotion.com/swf/xtos3b_le-nouveau-traite-europeen-tscg-explique-en-quelques-minutes_news

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
neo

avatar

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 38
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    Mar 2 Oct - 15:46

2/10/2012
Plus de 120 économistes se prononcent contre le traité européen, dans une tribune publiée dans le Monde :
http://fr.news.yahoo.com/plus-120-économistes-se-prononcent-contre-le-traité-100641453--business.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Non à l’austérité dans le droit européen, exigeons un référendum !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Douceur & sévérité dans la prédication
» Courrier International : L'austérité tue
» La Serbie doit-elle entrer dans l'Union Européenne ?
» Aux etudiants de Droit Européen =)
» Master droit européen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: LUTTES AU NIVEAU EUROPEEN (ET INTERNATIONAL) :: AUTRES NOUVELLES DU MONDE-
Sauter vers: