FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 Débat autour des blocages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le blocage des universités contre la Loi pécresse vous semble:
Scandaleux! rendez nous nos universités!
21%
 21% [ 5 ]
Inutile, de toute façon le gouvernement ne cedera pas.
8%
 8% [ 2 ]
Cette Loi n'est pas acceptable, mais le blocage non plus !
21%
 21% [ 5 ]
Justifé, cette Loi doit être abrogé
42%
 42% [ 10 ]
Trés positif, c'est l'occasion de montrer au gouvernement qui sont les plus forts.
8%
 8% [ 2 ]
Génial, préparez le latex! C'est l'occasion de faire une méga-teuf !
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 24
 

AuteurMessage
Remy



Masculin Nombre de messages : 44
Age : 31
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 12:55

C'est triste...lol!!

Tu es refermé sur ton petit monde, et c'est cela qui ne te permet de ne rien voir... Tu vois j'aurais aimé que tu me donnes des arguments plus convainquant sur notre mouvement, pourquoi n'essaie tu pas de me convaincre que cette loi est magnifique?

Tu parles D'aix, et moi j'applaudit aix, parce qu'ils sont en fermeture administrative depuis un long moment, et c'est pas simple de faire un mouvement quand tu ne sais plus trop où te réunir. Si les gens que tu dis révolutionnaire se prennent la tête c'est pas parce qu'ils n'ont rien à dire, c'est plutôt l'inverse...y'a trop de chose à dire. Si il y a debat, c'est qu'il y a construction...mais tu dois pas connaitre le terme de construction ou debat, tu es le genre de personne à aimer savoir quoi faire, et tant qu'à faire, ce serait mieux qu'on te dise quoi faire...je comprend, c'est rassurant de savoir où l'on met les pieds.

Tu veux un avis extèrieur, Nantes se réuni aussi dans des bars (bah oui, quand on a pas de locaux, de salle...etc...) et alors?

Et tu radicalise vite, parce qu'il y a mouvement social, il y a révolution... alors quand il y aura révolution, des gens comme toi diront que c'est une guerre? Sniff.

Citation :
Vous voulez que vos enfants puissent aller à
l'université plus tard? Déjà bossez, car là vous gâchez vos chances de
réussir, et dans le cas contraire, que dire...? Vous ne pourrez nourrir
vos enfants...vous n'aurez pas les moyens de les laisserr continuer
leurs études tant ils devront se tuer au travail....

Pour ma part je bosse, et je gache pas mes chances de réussir? Bah oui, il faut travailler pour réussir, et mouvement social n'empêche pas non plus le travail...c'est une excuse...

Tu me fais rire, nous ne pourons nourir nos enfants...bah quelle malheur, bah ecoute y'a tellement de gens qui profite du systeme qu'on va faire plein d'enfant pour avoir tout plein d'allocation!!!

Bon retour a aix, et au avant de dire des choses sans arguments, sans rien d'interessant, sache un truc, c'est que si a nantes cela fonctionne bien c'est qu'il y a quelques personnes pro-LRU (ça existe Wink ) qui ont des arguments de choc... Des gens comme toi servent à mobiliser alors continue ton travail

Jennifer Nicolas, responsable uni Nantes :

" Augmentation des frais d'inscription? Et alors? Vous n'êtes pas au courant qu'une loi est passée permettant de prendre un crédit étudiant et de pouvoir commencer à le rembourser dès le début de notre vie active..."

Tellement rassurant pour la suite de nos études...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mnms
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 14:44

Rémy a dit:


Jennifer Nicolas, responsable uni Nantes :

"
Augmentation des frais d'inscription? Et alors? Vous n'êtes pas au
courant qu'une loi est passée permettant de prendre un crédit étudiant
et de pouvoir commencer à le rembourser dès le début de notre vie
active..."

Tellement rassurant pour la suite de nos études...


Bah, y'a bien des étudiants qui prennent des crédits pour s'acheter des ordinateurs alors pourquoi pas...
De toute manière,même quand tu t'achètes une bagnole ou une maison, tu dois faire un crédit (sauf si tu es très riche), alors pourquoi pas demander un crédit pour nos études?
Revenir en haut Aller en bas
Heaven Smile
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 418
Age : 34
Localisation : Reims
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 14:55

Parce que être déjà endetté alors que t'as une vingtaine d'année ca ne te fait pas peur toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remy



Masculin Nombre de messages : 44
Age : 31
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 16:27

mnms a écrit:
Bah, y'a bien des étudiants qui prennent des crédits pour s'acheter des ordinateurs alors pourquoi pas...
De toute manière,même quand tu t'achètes une bagnole ou une maison, tu dois faire un crédit (sauf si tu es très riche), alors pourquoi pas demander un crédit pour nos études?

Un ordinateur coute 600euros (je le sais j'ai bossé pour en acheter un)
une voiture...bah tu fais pas de crédit, tu prends en règle général la voiture des parents, ou tu bosses pour t'en payer une...

les crédits étudiants sont rares, et assez contestable...

Alors tu serais prêt à dire, pourquoi pas augmenter le nombre de personnes avec des dettes? C'est assez contradictoire, on dit il faut supprimer la dette de l'état français, mais il serait presque normal de dire que les étudiants peuvent avoir une dette?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 16:38

Bon je croit avoir fait un rapide tour des sujets traités sur ce forum, et en première réaction, il ne me vient qu'une inévitable et triste constatation:
Êtes-vous conscients que la France, si l'on regarde l'intégralité des Etats sur cette planète, est probablement un des plus beau pays au monde en ce qui concerne la qualité de vie en société. Nation des droits de l'homme, un taux de racisme minime, des inégalités (comparés à la majorité des Etats) négligeables, et par dessus tout une démocratie trés bien ancrée dans notre société et dans notre histoire.
Soyons bien d'accord, aucun gouvernement, ni aucune loi n'est parfait(e), je suis bien conscient que la défense de certains acquis sont indispensables et sur ce point je soutiens tous les avis que j'ai pu lire sur ce site, mais j'aimerais cependant exprimer une remarque:
Il semblerait que depuis une quarantaine d'année (cf Mai 1968), la mode soit à la considération de tout changement, qu'il soit politique, économique, ou social, comme une ultime menace à la démocratie, aux acquis sociaux, aux principes d'égalité, de liberté, aux interêts des travailleurs, et toute ces positions rabachées sans cesse depuis la comune en 1871 par nos chers camarades rouges de l'internationale...

Le message que je cherche donc à faire passer est le suivant:
Apprenez à faire la part des choses, et surtout, à relativiser vos propos. La contestation est un droit, et je suis le premier à le revendiquer, mais la dramatisation, pour ne pas dire l'extrapôlation poussée à l'extrême exprimée par certain représentants syndicaux, voire même par certains intervenants sur ce forum n'est pas rationelle, injustifiée, et à la limite du ridicule.
Personne ne cherche à réduire en bouillie nos acquis que nous tenons du front populaire, ni nos principes démocratiques, ni à instaurer une "monarchie républicaine" (l'auteur de ce terme se reconaitra, pardonnez moi, mais j'en ri encore ...), mais simplement à essayer d'améliorer les choses (aprés, le fond peut-être discuté, mais ce n'est pas le sujet de ce post).
Voila en résumé ma position sur la situation actuelle.
De grâce, exprimez vous, mais faites le en toute rationalitée, sans exagération. Nous ne sommes pas en Coréee du Nord que diable ! Wink



PS: Que tout le monde ne ce sente pas visé, "j'attaque" ici uniquement les personnes concernées par le présent sujet, à savoir les dramatisateurs endurcis.


Cet avis n'engage que moi, j'attend vos réaction avec le plus grand intêret Wink

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remy



Masculin Nombre de messages : 44
Age : 31
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 16:56

Je pense avoir argumenter assez rationnalement mes propos et les avoir couverts d'exemple concret. Je ne radicalise pas, il y a des points de vue qui sont oubliés, des choses honnêtes que personne n'avoue.

Aujourd'hui beaucoup de gens, non pas toi (vue tes dire), condamme les actions, sans forcement savoir pourquoi, juste du fait qu'ils sont bloqués, je peux comprendre, mais on ne peu pas non plus nous dire d'arreter de sortir, d'agir ou de contester...

Nous avons eut la chance de bénéficier de mouvements, ces mouvements permettent la communication, et surtout, il ne faut pas croire qu'un gouvernement peu passer tout ce qu'il veut, sinon, "monarchie republicaine" devient approprié.

Dans le cas de la LRU, si j'ai réellement le temps, je rédigerai un message, en modérant les propos, dedans j'y mettrais les accusations, les menaces, et des preuves de certain fait (comme les frais d'inscription. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 17:33

Du moment que le débat est posé, et qu'aucunes exagérations en fonction de la chance que nous avons de vivre dans un pays nous offrant un tel cadre de vie comparés à certains autres, je ne vois aucune objection aux avis qui peuvent être donnés ici Wink

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zamouleb



Féminin Nombre de messages : 347
Age : 30
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 18:08

RafaleFrance a écrit:
Personne ne cherche à réduire en bouillie nos acquis que nous tenons du front populaire, ni nos principes démocratiques, ni à instaurer une "monarchie républicaine" (l'auteur de ce terme se reconaitra, pardonnez moi, mais j'en ri encore ...), mais simplement à essayer d'améliorer les choses (aprés, le fond peut-être discuté, mais ce n'est pas le sujet de ce post).
Je citerai, en réaction, l'éditorial d'octobre de Ignacio Ramonet lequel résume, lui aussi, assez bien ma pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 19:30

Cet éditorial est intéréssant, et je suis assez d'accord avec certains point.
Mais je tenais à noter 2 remarques:

-Encore une fois, je ne traite pas le fond de l'agitation sociale du moment, c'est à dire des thèmes abordés et des propositions faites, mais de la forme, à savoir la façon dont certains d'entre nous ont de présenter les réformes, les agissements, le dires, et parfois même les geste de nos gouvernant comme un aperçu de l'apocalypse.

-Dernier point:
Citation :
Charmées par sa verve et son brio, comme des enfants le furent jadis par l’habile flûtiste de Hamelin, maintes personnalités de tous bords avaient succombé à la magie de M. Nicolas Sarkozy. D’autant que les grands médias n’ont cessé de le glorifier en se livrant à une opération d’intoxication de masse. Il s’est ainsi produit en France une sorte d’hypnose collective devant un président possédé par une hyperactivité déconcertante et un bouillonnement d’initiatives souvent fumeuses.
(extrait de l'article fournit)
Ce genre de remarque traduit pour moi plus une frustration de voir que c'est une homme et un mouvement d'un parti politique opposé à ses convictions (cf le monde est traditionnellement à gauche pour les néophytes) qui fait enfin (il était temps) bouger les choses. Certes, certaines choses sont parfois un peu renversées au passage, mais au moins on avance !
Et trés franchement, je met au défis quiquonque de me présenter dans 5 ans une France à genoux et au bord de l'implosion.
Mais ceci n'est que mon avis, il n'engage que moi, j'attend donc vos réaction avec grand interêt Wink

PS: Je prend à contre pied les personnes qui s'apprettaient à me répondre "Mais mon pauvre vieux, elle est déja à genoux notre France ! ".
Croyez vous vraiment que notre pays, un des plus important économiquement, socialement, démographiquement, et politiquement en Europe et dans le Monde (un peu moins vrai pour le "démographiquement") soit en grave difficultée par rapport à certains autres ?
Notre situation n'est pas brillante certes, mais elle est loin d'être dans la version "abandonnez le navire, les femmes et les enfants d'abord" que certains (même sur ce forum, si si ...) nous donnent à lire ...

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink


Dernière édition par le Ven 23 Nov - 19:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mnms
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 19:37

bah non les crédits ne me font pas peur(dautant que ça force à bien gérer son argent)...d'autant que les frais d'inscription ne passeront pas du jour au lendemain de 300 à 1000 euros....croire ça, c'est comme croire au père noël...d'ici,là, le président aura probablement changer...
Après, je peux comprendre que vous ayez peur de devenir adulte et d'avoir des responsabilités...
(généralement quand t'as besoin d'une voiture d'urgence(même d'occase) pour avoir un boulot, oui, rémy, tu dois prendre un crédit,tout le monde n'a pas le temps d'économiser)
Revenir en haut Aller en bas
Remy



Masculin Nombre de messages : 44
Age : 31
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 20:29

mnms a écrit:

(généralement quand t'as besoin d'une voiture d'urgence(même d'occase) pour avoir un boulot, oui, rémy, tu dois prendre un crédit,tout le monde n'a pas le temps d'économiser)

des responsabilité c'est pas savoir gerer son argent, c'est savoir comment gerer argent+vie sociale+famille...etc... rien n'est centré sur l'argent.

Je ne comprend pas ce que tu dis. En gros y'a des gens qui vont à l'école et qui prennent des crédit pour aller travailler? EUh, et le travail c'est pour?...payer leur études ou le crédit? Parce que le montant des crédits est assez variable...faut payer assurance essence avec la voiture, etc...

Il est possible de s'acheter une voiture en étant étudiant, si tu ne peux pas le faire, c'est que tu n'es pas non plus capable de prendre un crédit.

D'ailleurs pour en revenir aux frais d'inscription, avant d'énoncer cela, refere toi aux universités du Quebec, qui avec un système de fonctionnement proche de la loi Pécresse se retrouve à être perturbé par des manifs et des blocages, pourquoi? Bah tiens, du jour au lendemain le gouvernement à decidé le degel des frais d'inscriptions. Ce n'est pas qu'une supposition, cela existe.

La loi Pecresse est du copié collé d'autre reforme ayant eut lieu dans plusieurs pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 22:46

Il y a quelque chose qui m'échappe...
Pourquoi se révolter contre quelque chose qui existe deja ??
Les étudiants en science ne me contrediront pas car les contrats privés existent déjà , les entreprises font déjà appel aux enseignants chercheurs pour résoudre des problèmes , des filières sont déjà "sponsorisées" par des entreprises connues ou pas et ce, depuis des années... Il suffit d'une loi pour que tout s'embrase... Je ne comprends pas.
Je suis en faculté de science et notre matériel est payé par des entreprises , sachez que seulement les 2 meilleurs étudiants d'une promotion de M2 recherche touchent une bourse de ministère les autres doivent se débrouiller pour trouver des financements privés ce n'est pas pour autant que ces futurs chercheurs ne gardent pas leur esprit critique , ils ne subissent pas forcément un lavage de cerveau comme je l'ai entendu dans plusieurs AG.
Ensuite , je sais que ma faculté est en difficulté sur le plan financier alors si j'ai un mec chef d'entreprise qui réinjecte de l'argent quand j'en ai besoin honnetement je lui dis merci....

Pour les autres filières comme les sciences hu ou la philo ou les filières dont on sait pas trop à quoi elles conduisent , ces étudiants ont besoin de koi ?? De locaux propres et de bons bouquins c tout !!!

Et pour une fois qu'on a une ministre rien que pour nous qui s'interesse un peu à nous rien que ça c fort!!!
Merci Valérie....
Revenir en haut Aller en bas
lilou



Féminin Nombre de messages : 25
Age : 30
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Ven 23 Nov - 23:17

Julie tu as l'air de te satisfaire parfaitement de ta situation d'étudiante en science.

Je fais partie des étudiants de Sciences Humaines, avec des filières "dont on sait pas trop à quoi elles conduisent".
Je ne sais pas si une façon de te moquer des sciences humaines, mais sache ce sont des filières toutes aussi intéressantes et enrichissantes que la tienne.

Tu sais combien de profs de philo forme la fac ?
Seulement 2%...Dérisoire n'est ce pas ?
Je veux te montrer par ce simple chiffre que les sciences humaines ne suivent peut être pas le parcours linéaire de la science dont on peut voir les débouchés, mais qu'elles peuvent apporter beaucoup.

Beaucoup d'entreprises de voiture et de gestion engagent des étudiants en philo, histoire de l'art, archéo ... car on nous a appris à trier, sélectionner, synthétiser des données, à recouper rapidement les informations et à rédiger.

Non nous n'avons pas seulement besoin de locaux propres et de bouquins ! Ta remarque est extremement péjorative et réductrice pour nos filières. On dirait que le système jolis murs, cul sur une chaise et prof avec bouquins est bien ancrée dans ta tête !!!

Sache que nous avons plus besoin de recherches personnelles que de cours !
Sortir, aller dans des musées, des expos, visiter, se cultiver, aller dans des conférences, rencontrer des gens, voyager, faire des stages etc ...

Tu as bien de la chance que ta filière soit sponsorisée sous controle de l'état et de l'université pour te payer du matériel.

En histoire, à la fac de Nantes, il y a 750 étudiants et 28 enseignants-chercheurs.
En histoire de l'art, nous sommes 650 et nous avons 8 enseignants-chercheurs ...

2 de nos profs sont partis l'année dernière et ils ne sont toujours pas remplacés !

Nous sommes des filières en danger car pas assez rentable pour les entreprises !

En 1999, la fac de Nantes a supprimé la filière histoire de l'art, en réaction et par solidarité les étudiants ont bloqués la fac 2 semaines, c'est à dire jusqu'à la réouverture de cette filière.

En 2005, le CPE de Villepin a été retiré grâce aux blocages des facs et des lycées !!! Depuis il a été considéré comme anticonstitutionnel ainsi que le CNE !

Le blocage fonctionne ! Il faut continuer la lutte !

N'oubliez pas que la LRU n'est que le début d'une série de réformes qui vont entièrement bouleversées le système de l'enseignement secondaire et supérieur !

Laisse passer la LRU est une porte ouverte vers une transformation radicale de l'éducation !

Pour une fac gratuite et démocratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Sam 24 Nov - 0:16

Bah voilà tu vois quand tu veux lilou.... rien n'est perdu , des entreprises vous engagent donc elles vont vous injecter de l'argent ....
Là tu as donné de l'eau à mon moulin ....
Je suis scientifique donc pragmatique c'est un défaut peut etre , je trouve ces filières abstraites c'est tout.... si tu me dis que vous trouvez du boulot aprés , tant mieux je te crois volontiers mais donc si vous trouvez du travail vous trouverez des partenaires je n'en doute pas non plus

Si le CPE a été retiré ( Villepin a qd meme mis un mois pr le faire et c'est chirac qui l'a devancé , je trouve ça couillu de la part d'un premier ministre ) c'est uniquement pasqu'au bout d'un mois cela posait de gros problèmes de sécurite et d'intendance on commençait à tous se taper dessus, j'ai moi même perdu mon job d'été à cause du blocage de la fac et si 3000 euros vous parait dérisoire moi j'en avais besoin ct mon salaire correspondant au mois de juin juillet et aout ( eh oui j'ai vu arrivé le LMD comme une bénédiction vu qu'on a 3 mois de vacances et pour moi c'est 3 mois de travail )

On ne m'enlevera pas de la tete que le blocage est une atteinte à nos libertés et vous privez des gens qui sont bcp plus dans le besoin et dans le malheur que vous...

Honnetement même si je trouvais la cause noble m'engager n'aurait pas été possible alors je me dis que heureusement pour vous qu'il y a papa et maman pour payer les droits d'inscription sinon....
Revenir en haut Aller en bas
Zamouleb



Féminin Nombre de messages : 347
Age : 30
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Sam 24 Nov - 11:20

Je réponds rapidement (pas par manque d'intérêt mais parce que je n'ai pas envie de rentrer à fond dans ce débat).

RafaleFrance a écrit:
-Encore une fois, je ne traite pas le fond de l'agitation sociale du moment, c'est à dire des thèmes abordés et des propositions faites, mais de la forme, à savoir la façon dont certains d'entre nous ont de présenter les réformes, les agissements, le dires, et parfois même les geste de nos gouvernant comme un aperçu de l'apocalypse.
On est d'accord.

Citation :
Ce genre de remarque traduit pour moi plus une frustration de voir que c'est une homme et un mouvement d'un parti politique opposé à ses convictions (cf le monde est traditionnellement à gauche pour les néophytes) qui fait enfin (il était temps) bouger les choses. Certes, certaines choses sont parfois un peu renversées au passage, mais au moins on avance !
Et trés franchement, je met au défis quiquonque de me présenter dans 5 ans une France à genoux et au bord de l'implosion.
Je précise qu'il s'agit du Monde Diplomatique, qui est bien plus indépendant que Le monde actuel et n'a pas grand'chose à voir avec lui, mis à part le nom (mais on est d'accord, ils sont clairement "à gauche" si on peut dire - ce qui les empêche pas de tirer sur le PS).
C'est évidemment une frustration, ce qui n'empêche pas que c'est une frustration légitime et argumentée puisqu'on peut ne pas être d'accord avec l'orientation idéologique de Sarkozy et le dire.
Il ne s'agit pas d'avancer ou reculer, mais d'avoir une opinion sur le sens de ce mouvement. Par conséquent je suis d'accord avec toi, sauf dans le cas où pour toi, frustration serait synonyme d'invalidation du discours : parce que on peut très bien vouloir promouvoir un autre modèle idéologique que celui de Sarkozy.

Pour répondre rapidement à Julie (: Platon a créé une école, Epicure aussi, Aristote aussi, Marx a créé un mouvement politique, Nietzsche inspiré des formes d'art, Bourdieu créé des éditions, Sartre s'est engagé politiquement, Foucault et Deleuze ont créé d'autres structures d'accueil pour la folie, Pascal était également un scientifique tout comme Leibniz ou Galilée, et on pourrait multiplier les exemples ; va pas me dire que c'est abstrait tout ça, on pourrait aussi discuter des recherches fondamentales en mathématiques, physique, etc. ; si ça c'est pas de l'abstraction, alors j'ai rien compris) : si ton chef d'entreprise te donne de l'argent gratuitement, pour financer n'importe quel projet que tu estimes, toi, en tant que chercheuse, important, alors ok. Si ton chef d'entreprise ne te donne de l'argent que pour ce qu'il considère lui, comme important (genre fais-moi un topo sur la biochimie dans le cadre d'ordinateurs ultra-performants), et que ta situation ne te permet pas de refuser ce qu'il te propose, alors non.

Les chercheurs-scientifiques ne subissent évidemment pas un lavage de cerveau. Tu ne peux pas ignorer que beaucoup de chercheurs actuels soulignent qu'ils ne sont pas indépendants, que la situation ne va pas, qu'ils ne sont pas assez écoutés, etc.. Je te renvoie à ça - tu constateras toi-même que le CA de l'assoss comprend des sciences "dures" : http://www.sauvonslarecherche.fr/spip.php?article1586

Je vois aussi, Julie, qu'un peu plus haut tu disais qu'on ne nous empêchait pas de nous exprimer. Je t'invite donc à analyser le traitement médiatique qui est fait sur le mouvement étudiant, et à me rapporter à quel moment les 20 heures ont parlé des causes du mouvement (idem pour la SNCF par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mnms
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Sam 24 Nov - 15:27

Rémy,je n'ai jamais dit que tout se rapportait à l'argent, mais savoir gérer son argent ça fait parti des responsabilités d'adulte...et si! c'est possible de prendre un crédit,quand on a qu'un peu d'argent et qu'on a un CDD mi temps,visiblement, tu n'es pas très au courant de ces situations, vu que tu vis au crochet de papa-maman apparemment...
Les étudiants indépendants doivent se débrouiller tout seul, toi si tu as la voiture de papa-maman, c'est génial, mais tout le monde n'est pas dans ton cas de bourgeois nantis...et généralement, les étudiants qui se débrouillent n'ont pas peur de s'endetter pour payer leurs études...puisqu'encore, on passe pas de frais d'inscription de 300 à 1000 ou pire comme disent certains 15000 euros (!) du jour au lendemain...
Un système copié quelque part ne veut pas dire qu'il implique les mêmes retombées partout...(cf. l'économie)...croire ça , c'est schématique...
Revenir en haut Aller en bas
julie
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Sam 24 Nov - 15:41

Demande toi juste pourquoi vous n'avez pas la couverture médiatique que vous espérez , peut etre est-ce parce que vous n'etes pas crédibles...en tout cas quand on vous entend parler à la télé sur vos revendications le moindre adulte qui passe un peu impliqué dans la vie active vous balaye d'un revers de manche ....
Revenir en haut Aller en bas
Remy



Masculin Nombre de messages : 44
Age : 31
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 15:35

mnms a écrit:
Rémy,je n'ai jamais dit que tout se rapportait à l'argent, mais savoir gérer son argent ça fait parti des responsabilités d'adulte...et si! c'est possible de prendre un crédit,quand on a qu'un peu d'argent et qu'on a un CDD mi temps,visiblement, tu n'es pas très au courant de ces situations, vu que tu vis au crochet de papa-maman apparemment...
Les étudiants indépendants doivent se débrouiller tout seul, toi si tu as la voiture de papa-maman, c'est génial, mais tout le monde n'est pas dans ton cas de bourgeois nantis...et généralement, les étudiants qui se débrouillent n'ont pas peur de s'endetter pour payer leurs études...puisqu'encore, on passe pas de frais d'inscription de 300 à 1000 ou pire comme disent certains 15000 euros (!) du jour au lendemain...
Un système copié quelque part ne veut pas dire qu'il implique les mêmes retombées partout...(cf. l'économie)...croire ça , c'est schématique...
*
raté ;p

Je ne suis pas au crochet de papa maman justement, je sais de quoi je parle...désolez, pour ma part je travail pour payer mes etudes et tout le reste, c'est presqu'une insulte... ma 205 est ma voiture, elle est pouri, je consomme enormement, elle me coute chere, mais j'ai pas le choix.

Tu es mignons avec ton CDD, mais je ne me rappelle pas avoir entendu parler de crédit avec des CDD, on peux avoir un crédit si on a un CDI! et pour ma part je suis en interim, et donc le boulot n'est pas fiable du jour au lendemain. Si on me dit bah ecoute cette semaine on a pas besoin de moi, bah je bosse pas et j'ai pas de revenu. J'ai un revenu mensuel de 500 euros.(bourse comprise, parce que la bourgeoisie de mes parents me permettent de toucher un peu de sous...)

Et mes parents m'ont laché dans la nature depuis 4ans, (en gros depuis que j'ai 18ans) et les responsabilité je connais. J'ai souvent été dans le rouge, enfin non (je ne peux être à decouvert ayant pris la responsabilité de ne pas depasser un seuil sur mon compte bancaire)

Et je connais des amis pire que moi, dans des situations bien plus drammatique, et croit moi, le terme crédit leur fait vraiment peur car cela veut dire devoir de l'argent, cela implique le terme endettement, et quand on a été endetté, on ne veut plus le redevenir...


Tite reponse à miss Julie.

La psychologie est une filière des sciences humaines, et elle est dite une filiète scientifique (neuroscience...) mais il faut ajouter que nous faisons des test, des experiences...(conditionnement opérationnel par Pavlov)...
Pourtant, il n'y a pas d'entreprise psychologique, normal, les recherches que font les psychologue, la plupart ne sont pas lucratif, mais utile (manipulation des foules, exploité par Sarkozy, la démagogie...)

Je pourait t'enoncer plein de chose qui sont trouvé par la psychologie, et pourtant, ce n'est pas du tout lucratif, la seule chose de lucratif, c'est que des gens comme toi qui un jour auront un problème viendront nous voir...et payeront...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 18:32

hahahaha!!!!!

Si un jour j'ai un pb j'irai voir un PSYCHIATRE c'est un médecin et en plus c'est remboursé par la sécurité sociale et non un psychologue ou un psychanalyste ( je rapelle qu'eux non plus ne sont pas médecins )

Et je conseille à tout le monde de faire la même chose eux au moins savent de quoi ils parlent et ils font autant d'années d'analyse que d'études....
Revenir en haut Aller en bas
Flo21
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 19:44

Là Julie je ne suis pas d'accord avec toi!!! mais pour qui tu te prend pour dire ça hein???

Je suis en psycho, et je peux te dire qu'en matière d'analyse, un psychanalyste ou un psychologue clinicien est bien plus qualifié qu'un putain de psychiatre!!!

On n'est pas remboursé pour un psy, certe, mais la faute à qui???

Nous, la seule différence, nous ne prescrivons pas de médoc, ne rendons pas les gens comme des loques humaines!

Bientôt on va nous faire passer pour des incompétents, j'hallucine!!!!

Avoir un tel raisonnement quand on y connais quedal!!!
Revenir en haut Aller en bas
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 19:53

Calmez vous mes amis! Calmez vous !
Vous sortez du sujet, ne laissez pas les attaques personnelles vous toucher, débattez dans le calme et dans la tolérance, sinon on n'avancera jamais !

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo21
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 19:58

Je suis d'accord raffale, mais là, ça m'a foutu les boules désolé! Genre nous on fait des études qui nous servirons à rien vu qu'on est incompétents!

Faut se renseigner avant d'avancer des propos pareils!


Allé hop, Zen, retour au calme....geek
Revenir en haut Aller en bas
mnms
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 21:58

bah si , c'est possible d'avoir un crédit avec un CDD... je te le dis!!!
Ensuite quand tu dis que tu travailles puor payer tes études, mes fesses! quand on est boursier on paie pas de frais d'inscription....
tu dois être boursier sur un échelon pas très élevé...tu es un petit bourgeois dans ta tête et certainement de lignage, camarade...
Revenir en haut Aller en bas
RafaleFrance

avatar

Masculin Nombre de messages : 181
Age : 28
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 22:39

Stop, ça suffit maintenant . Revenez dans le cadre du sujet.

Si vous voulez vous mettre sur la geule faites le ailleurs que sur ce forum.

_________________
Modérateur


Vive la république , Vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
julie
Invité



MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   Dim 25 Nov - 23:04

Pour ta gouverne je suis plus renseignée que tu ne le crois et tout ce que g dis pour répondre à l'attaque de rémy je crois c'est que MOI en tant que julie je n'irais jamais voir un psychologue voilà...


Tout ce bruit pour rien pffffff......
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat autour des blocages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat autour des blocages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Projet interdisciplinaire autour de la Mine: Help aux chtis (et aux autres)!
» recherche lieu de retraite dans region autour de Paris
» LA TERRE TOURNE-T-ELLE AUTOUR DE LA LUNE?
» radioactivité autour d'un collège
» Temples et monastères bouddhistes autour du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: VIE DU FORUM :: DISCUSSIONS GÉNÉRALES-
Sauter vers: