FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 manif du 13 novembre contre la LRU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benoît

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: manif du 13 novembre contre la LRU   Sam 8 Déc - 16:03

voir les 77 photos de la manif

Après une AG qui a duré près de 3 heures et qui a rassemblé entre 1 500
et 2 000 personnes, les étudiants avaient fixé un rendez vous à 14h
devant le phénix pour une manifestaction. La grande question était de
savoir si les caennais allaient suivre la proposition de la
coordination nationale d'occuper la gare. Les policiers tentent d'en
savoir plus...sans succès. L'AG s'étant terminée tard, les étudiants
arrivent au compte goutte après s'être restaurer. Le cortège s'ébranle
du phénix et on peut compter environ 750 personnes. Avec la banderole
traditionnelle "ils précarisent, on s'organise pour la convergence des
luttes", une nouvelle fait son apparition "Fac à vendre Sarko-immo".


Au delà des revendications purement étudiantes sur l'abrogation de la
loi Pécresse, les manifestants scandent des slogans demandant la
gratuité de l'éducation, la santé et des transports. Sur le chemin
menant au centre ville, les étudiants font un arrêt devant la boutique
Twisto (qui gère le transport urbain sur l'agglomération caennaise). La
boutique est occupée quelques minutes pendant que dehors, un texte
réclamant la gratuité des transports est lu au mégaphone.



Le cortège prend ensuite la direction de l'hôtel de la préfecture
mais l'évite ostensiblement pour aller passer près du centre
administratif où est situé le bureau des étrangers. Plusieurs
manifestants crient "de papiers pour tous ou pas de papiers du tout!".



Le cortège prend ensuite le cours de Gaulle et longe la prairie,
tout le monde devine alors l'objectif final, les policiers se montrent
un peu plus nerveux. Le pont de Bir Hakeim est franchi mais au lieu de
prendre la rue Saint Michel pour se rendre directement à la gare, le
cortège prend le quai Meslin jusqu'à hauteur du BHV. Ensuite il
bifurque vers la gauche comme s'il retournait en centre ville! Sur le
rond point du 36ème RI, le cortège prend à contre sens le quai de
Juillet pour emprunter le pont Churchill. Plus de doute, la gare est
bien l'objectif de la manifest-action.



Sur l'ancien terrain du centre de tri, l'association de SDF
toi sans toît mais pas sans
voix
est en train d'installer des tentes à l'instar de la rue de
la banque à Paris. Les étudiants manifestent vocalement leur soutien
aux SDF tout en continuant de se diriger vers la gare en suivant la
voie de tram. Contrairement au CPE, la gare ne sera pas prise par le
parcotrain ni les talus. Le cortège passe devant l'entrée principale de
la gare mais ne s'y arrête pas. Plusieurs personnes crient "aux
ateliers!" et les manifestants prennent la direction des ateliers et du
dépôt SNCF. Le cortège rassemble alors 1 200 personnes.


Les étudiants passent à l'intérieur des ateliers tout en distribuant
des tracts aux agents SNCF. L'ambiance est bonne et les agents SNCF
incitent les étudiants à continuer le mouvement. Les manifestants
sortent des ateliers et occupent les voies du dépôt SNCF. Des
discussions débutent entre agents et étudiants.


La section départementale d'intervention pointe le bout de son nez à
l'extrémité du quai A. La seule sortie du dépôt étant les voies,
l'occupation ne dure guère plus de 10 minutes. Par mesure de prudence,
les manifestants décident de libérer les voies dans le calme.


Au lieu de repartir vers le centre ville, les étudiants se dirigent
vers le centre EDF qui se situe non loin de la gare, rue du Marais. Des
tracts sont distribués aux agents. Là aussi, l'accueil est bon. Les
échanges sont nombreux entre étudiants et agents EDF. Après 15 minutes,
le cortège repart enfin pour le centre ville, une partie des
manifestants est directement repartie sur la fac car la fatigue se
faisait sentir.



Il reste encore 700 personnes dans le cortège qui prend la
direction du centre ville. Un arrêt est marqué au niveau de la station
de tram SNCF où les distributeurs de ticket sont obturés.



En repassant devant le campement de tentes, un appel à la
solidarité est lancé envers les étudiants pour qu'ils apportent des
couvertures mais aussi du café chaud, de la bouffe pour ceux qui
dormiront ce soir sous les tentes, faute de logement décent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
manif du 13 novembre contre la LRU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rassemblement CONTRE la "Marche pour la vie"
» La Manif pour tous, 24 mars 2013: Mobilisation réussie!
» Pour Eric Brunet, les huées contre François Hollande sont de la faute des enseignants d'histoire !
» bagarres à la manifestation contre le mariage gay
» Manifestation contre le Président Hollande, à Paris, le 11 novembre 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: LUTTES EN FRANCE (à l'université et ailleurs) :: INFO AU NIVEAU LOCAL :: région NORMANDIE (BASSE-) :: (14) CALVADOS-
Sauter vers: