FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE

Le lieu de convergence des informations sur les luttes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionforum de la coordination lycéenne

Partagez | 
 

 manif du 11 décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benoît

avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: manif du 11 décembre   Mer 12 Déc - 1:38

Nouvelle manifestation des étudiants, essentiellement, sous le soleil qui est enfin revenu sur la Normandie. Près de 600 personnes se rassemblent au phénix (500 selon la police). Bien que le rendez vous ait été fixé à 14h, il faut près de 50 minutes avant que le cortège ne prenne la direction du Gaillon, la faute au matos qui met du temps à arriver. Les manifestants descendent tranquillement le Gaillon en empruntant la chaussée plutôt que la voie de tram car Twisto est en grève. Arrivé au carrefour Saint Pierre, le cortège s'engage dans la rue Saint Pierre à contre sens au cri de "Caen, debout, réveille toi" ou sa variante "émeute toi". A hauteur de la place Bouchard, les manifestants se dirigent vers la droite en direction de la rédaction locale de Ouest France.

Des affiches sont collées sur les vitres du quotidien, des manifestants crient "Médias partout, infos nulle part" ou "Ouest France collabo!". Un employé de Ouest France sort du bâtiment et commence à enlever les affiches. Une discussion s'ensuit sur la couverture du mouvement par le journal et surtout du décalage entre les pages locales et nationales. Cet employé termine par "on vous a pas trop mal traité localement".

Le cortège repart ensuite en continuant de remonter la rue Saint Pierre. Arrivés place Fontette, les manifestants s'engagent dans la rue Guillaume le conquérant, les plus perspicaces comprennent vite quel est le l'objectif. Place de l'ancienne boucherie, le cortège s'engage dans la rue Caponière, le rectorat est la prochaine étape. Les manifestants forment une masse compacte qui se dirige vers ce lieu où la semaine précédente, de violents incidents avaient éclaté; certains commencent à se protéger. Contrairement à la dernière fois, les grilles du rectorat sont fermées, des policiers de la BAC sont présents. Le matos que les étudiants attendait au départ de la manif est déposé en bloc devant les grilles devant les pieds d'un responsable de la police. Au mégaphone, on réclame la libération de Bernard Lapoutre (surnom donné à la barre en bois envoyée sur les policiers lors de l'évacuation du rectorat). Au bout de 5 minutes, la consigne est donnée de repartir vers le centre ville, un dernier trait d'humour est lancé envers la police: "la police bloque le rectorat en solidarité avec nous". Le responsable de la police aura lui aussi ce trait d'humour à propos des bouteilles laissées sur les poubelles: "j'espère qu'elles sont consignées vos bouteilles" (sic).

Le cortège refait le parcours inverse. Au passage devant le magasin de mode Anar-chic, un manifestant lance "anar-chic, paye ton impôt révolutionnaire!". Place Fontette, le cortège prend la direction de la mairie. Des oeufs qui étaient restés dans les sacs sont sortis et lancés sur la façade. Des policiers en civil reçoivent un peu de farine au passage. Les manifestants repartent ensuite de la mairie en empruntant le boulevard Bertrand. La plupart ne voit pas la section départementale d'intervention qui s'est garée place Gardin derrière les immeubles. Arrivés devant la préfecture, les manifestants remettent ça, la façade reçoit son lot d'oeufs et de farine.

Il faut quelques minutes pour que la section d'intervention sorte de derrière la cour d'appel en tenue de maintien de l'ordre. Les policiers avancent en ligne. Au mégaphone, on annonce que la manif n'est pas finie et qu'il faut continuer. Comme d'habitude, la police attire les manifestants et plusieurs restent face aux forces de l'ordre mais aucun projectile n'est lancé dans leur direction. Seules quelques personnes (inconscientes?) iront poser à côté des policiers en souvenir. Décidément, les policiers ont de l'humour aujourd'hui car l'un d'entre eux estime qu'avec les oeufs et la farine, "vous auriez pu nous faire des gâteaux". Au bout du compte, le cortège continue et passe devant le théâtre puis bifurque dans le marché de Noël au niveau du Monoprix. Un "petit sarko Noël" est entonné au mégaphone.

Une fois sorti du marché de Noël, les manifestants occupent le carrefour Saint Pierre. La commission décrète que la manif est terminée et que chacun est libre de faire les actions qu'il désire. Plusieurs appels en ce sens sont lancés au mégaphone. Plusieurs parlent d'aller au siège de l'UMP mais cette proposition ne fait pas l'unanimité vu le nombre insuffisant de manifestants. La plus grosse partie du cortège prend la direction du campus 1, ceux qui voulaient une action plus radicale les rejoignent. La manifestation se termine sans incident malgré la présence de la BAC en fin de cortège.

voir les photos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
manif du 11 décembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messages spirituels - Décembre -
» NEUVAINE A LA SAINTE FAMILLE Du 26 décembre 2009 (saint Etienne) au 3 janvier 2010 (fête de l'Epiphanie)
» 25 décembre : La Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ
» Ephéméride 2 Décembre......
» Semaine du 29 novembre au 5 décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE COORDINATION NATIONALE ETUDIANTE :: LUTTES EN FRANCE (à l'université et ailleurs) :: INFO AU NIVEAU LOCAL :: région NORMANDIE (BASSE-) :: (14) CALVADOS-
Sauter vers: